Passer au contenu principal
menu

Présentation du projet

Mot du comité

Appréciation du comité de sélection du concours concernant le projet STADePARK :

« L’identité du projet de l’équipe lauréate repose sur la mise en valeur de la mémoire du lieu en transformant l’actuel stade Josy Barthel en un grand parc public qui s’ouvre sur la route d’Arlon.

Ce choix fort permet à la Ville de réaliser ici un espace public majeur, qui rayonnera bien au-delà du futur quartier résidentiel pour devenir un parc de l’ensemble du quartier Belair et un nouvel équipement paysager à l’échelle de la ville qui s’inscrira dans le système de parcs urbains de Luxembourg. Ce stade-parc est considéré une puissante réponse aux enjeux climatiques et de renforcement de la présence de la nature en ville.

Les bâtiments historiques de la caserne des pompiers et des anciennes écuries sont préservés pour devenir un haut-lieu des cultures urbaines, de rencontre et de vie du quartier et de la maison du projet. C’est autour de ces bâtiments à conserver et le futur arrêt du tram que se constituera une place publique et le futur cœur battant. La revalorisation du patrimoine peut être instantanée et a le potentiel de devenir ainsi la première pierre expérimentale dans la fabrication de ce nouveau quartier.

Le dessin des rues, ruelles et cheminements s’appuie sur la même volonté de valoriser les traces existantes et la topographie du site comme ressource du projet. Ce parti pris permet ainsi une grande flexibilité opérationnelle de phasage. L’actuel rue du Stade est maintenue pour devenir la « Rambla » du quartier qui s’ouvrira sur l’horizon du quartier Belair. Le rebord du plateau est mis en valeur par la création d’un belvédère grand public qui étire le boisement du Rollingergrund jusqu’à la route d’Arlon.

Autour de ces espaces publics fédérateurs sont organisés différents quartiers qui offrent des situations résidentielles diversifiées, ce qui bénéficie selon le jury à la mixité sociale et la création de voisinages. Les typologies bâties variées de chaque quartier sont en rapport avec son contexte urbain : les « terrasses du stade » le long de la rue Napoléon, le « bois habité » en prolongation du Rollingergrund, et un ensemble de plusieurs immeubles identitaires le long de la route d'Arlon.

Le projet convainc finalement par la nouvelle adresse urbaine créée sur la route d’Arlon, enjeu majeur pour la ville. Plutôt qu’un grand linéaire d’immeuble de logement, l’équipe imagine de créer un front urbain ouvert et de mise en scène de l’ensemble des équipements publics du futur quartier : le stade-parc, le haut-lieu du quartier, et l’école internationale. C’est la vie publique du quartier qui se manifeste sur cet axe stratégique de la ville.

Le jury souhaite féliciter l’équipe pour ce projet audacieux et fédérateur, qui donne une réponse convaincante aux questions complexes de la transformation de ce site exceptionnel et qui a le potentiel de créer un vrai morceau de ville pour Luxembourg. »

Mot du jury

Ce projet vise à préserver en grande partie l'ancien stade Josy Barthel et à créer un espace ouvert à l'emplacement central du stade Wunnquartier. En tant que nouveau parc de quartier, il est destiné à compléter la structure des espaces ouverts de la Ville et peut également être utilisé par les habitants des quartiers environnants.

Un lieu de rencontre central à l'allure urbaine doit être créé autour du bâtiment historique de la caserne de l'ancien corps de pompiers professionnels sur la route d'Arlon. Le bâtiment lui-même, avec ses garages, est appelé à devenir un centre culturel, tandis qu'une nouvelle place et un nouveau pavillon seront construits à côté.

Le concept de l'aménagement extérieur constitue le cadre autour duquel les auteurs du projet ont conçu quatre quartiers résidentiels ayant leur propre caractère, chacun faisant référence au contexte urbain existant : Le long de la route d'Arlon, un quartier dense de tours résidentielles est prévu, qui offrira une nouvelle ligne d'horizon ; le long de la rue Napoléon, une cité-jardin est envisagée ; à Rollingergrund, des immeubles résidentiels sont construits dans un environnement à caractère forestier ; et à la limite orientale du site, qui forme un plateau, quatre tours résidentielles avec vue sur le Limpertsberg.

Le projet est convaincant dans ses grandes lignes, mais doit être revu en ce qui concerne la répartition de la densité et les formes de construction proposées pour le site le long de la route d'Arlon et du Rollingergrund.

Équipe

Team 196971

Urbanistes : 2001, Esch-Alzette (LU) + HHF ARCHITEKTEN, Basel (CH)
Paysagiste : AGENCE TER, Paris (FR)
Expert en mobilité : SYSTEMATICA, Milano (IT)
Expert en énergie : TRANSSOLAR, München (DE)
Programmiste urbain : CABANE - URBANE STRATEGIEN, Basel (CH)

Contacter
le service

Coordonnées

Rocade

3, rue du Laboratoire
1911 Luxembourg

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi

sur rendez-vous uniquement