Passer au contenu principal
menu

Surveillance partagée

La surveillance des écoles est exercée par :

  • le ministre ayant l’enseignement dans ses attributions. Il détermine des objectifs généraux et des programmes de base, l’accès aux études, le statut et l’administration du personnel des écoles et leur rémunération.
  • le conseil communal et le collège des bourgmestre et échevins des communes, suivant leurs compétences respectives. Ils veillent au respect de l’obligation scolaire, établissent et arrêtent l’organisation scolaire, arrêtent le plan de développement scolaire, subviennent aux frais de construction et d’équipement des écoles fondamentales, assurent l’entretien des bâtiments ainsi que la sécurité dans les écoles et mettent en place l’offre d’enseignement précoce (cycle 1.0) et l’encadrement périscolaire.

Directions de région

Les quinze directions de région du pays sont gérées par des équipes composées d’un directeur et de deux à quatre adjoints. Ils s'occupent de :

  • la gestion administrative et la surveillance pédagogique des écoles de leur région,
  • de la consultation et de l’accompagnement des professionnels,
  • de l’insertion professionnelle des jeunes enseignants et éducateurs,
  • de la gestion des relations entre le personnel enseignant à l’intérieur des écoles et des relations des domaines école-élève et école-parents.

Ensemble avec les présidents des comités d’école, les directions de région :

  • déterminent les mesures de développement scolaire,
  • organisent l’inclusion scolaire
  • et suivent la mise en oeuvre des plans de développement scolaire.

La Direction de région 01 est compétente pour la Ville de Luxembourg.

Coordonnées

Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse - Direction de région 01

5, rue Thomas Edison
L-1445 Strassen

Directrice de région :
Françoise Welbes

Comité d’école

Chaque école dispose d’un comité d’école comprenant entre 3 et 9 membres (dont au moins deux tiers sont des enseignants), ayant e.a. les missions et compétences suivantes :

  • Le comité d’école élabore :
    • une proposition d’organisation de l’école ;
    • un plan de développement scolaire (PDS) ;
    • une proposition pour la répartition du budget de fonctionnement alloué à l’école.
  • Il donne son avis sur toute question qui concerne le personnel scolaire et sur tout sujet à propos duquel la commission scolaire le consulte.
  • Il détermine les besoins en matière de formation continue du personnel.
  • Il organise la gestion du matériel didactique et informatique de l’école.

Le président est nommé par le ministre sur proposition du comité et les mandats au comité d’école ont une durée de cinq ans et sont renouvelables.

Dans certaines communes, dont la Ville de Luxembourg, il existe également un comité de cogestion qui veille à un échange d’informations et de bonnes pratiques entre les écoles.

Plan de développement scolaire (PDS)

Les écoles sont appelées à élaborer des plans de développement de l’établissement scolaire (PDS). Ces plans, établis pour plusieurs années, constituent en quelque sorte le Leitbild de l’école en prenant en compte sa situation locale et en définissant les initiatives qu’elle envisage prendre dans les domaines suivants :

  • la collaboration avec les parents d’élèves ;
  • l’organisation de l’appui pédagogique pour les élèves présentant des difficultés ;
  • l’encadrement des enfants à besoins spécifiques ;
  • l’intégration des technologies de l’information ;
  • l’amélioration de la qualité des apprentissages et de l’enseignement ;
  • la collaboration entre l’école et les maisons relais (foyers scolaires).

Les PDS sont élaborés par les comités d’école sous la responsabilité de leur président, en concertation avec les partenaires scolaires, dont les représentants des parents d’élèves et les responsables de la structure d’encadrement et d’accueil. Ils sont avisés par la commission scolaire et approuvés par le conseil communal.