Passer au contenu principal
menu

Inondations des 14 et 15 juillet 2021

Question de Madame Linda Gaasch

Les fortes précipitations des derniers jours ont eu des conséquences partout dans le pays. À Luxembourg-Ville, les inondations ont notamment fait déborder l’Alzette. Les citoyens ont été durement touchés par la montée des eaux. Différents quartiers et bâtiments ont été affectés et le réseau des autobus a été perturbé.

Nous tenons à remercier vivement les responsables et les services de la Ville pour leur réactivité et leur engagement exemplaire face à la situation actuelle.

Afin de pouvoir comprendre pleinement l’ampleur des événements, je souhaite vous demander de faire le point sur la situation actuelle, et notamment sur les questions suivantes:

  • Comment est-ce que la ville de Luxembourg a été affectée par les intempéries ?
  • Quelles mesures ont été mises en place afin de réagir et d’aider les citoyennes et citoyens affectés?
  • Quelles leçons peuvent être tirées des conséquences des intempéries actuelles sur la ville de Luxembourg ? Pouvons-nous déjà en déduire des actions à prévoir pour le futur ? 

Réponse de Madame Lydie Polfer

Le collège échevinal entendait de toute façon thématiser aujourd’hui les inondations survenues dans la nuit du 14 au 15 juillet. Il s’agit probablement des inondations les plus graves du siècle au Luxembourg. Le soir du 14 juillet, des membres du collège échevinal se trouvaient avec des représentants de l’UEFA dans le nouveau stade de Luxembourg – où tout s’est bien passé. À ce moment, il pleuvait déjà, mais il n’y a pas encore eu d’inondations. Ayant été informée des premières inondations par le chef des services de secours le soir vers 23.25 heures, j’ai ensuite accompagné des membres du CGDIS jusqu’à 2 heures du matin.

Les zones inondées n’étaient pas seulement celles qui sont touchées habituellement, à savoir les quartiers Grund et Pfaffenthal ainsi que la place Dargent, mais aussi des zones qui n’étaient encore jamais touchées par des inondations, tels que Merl, où le petit ruisseau de Merl s’était transformé en un torrent furieux, et une partie de la zone d’activités Cloche d’Or, où le petit ruisseau Drosbach s’était également transformé en une large rivière.

Ces inondations n’étaient pas dues à une éventuelle capacité insuffisante de la canalisation ou à l’aménagement urbanistique, mais à de fortes pluies, combinées au fait que le sol était déjà trempé par les pluies fréquentes des semaines précédentes. Les bassins de rétention étaient vite surchargés. Les services communaux concernés étaient rapidement sur place pour aider dans la mesure où la situation le permettait.

Le collège échevinal a tenu une réunion d’urgence le matin du 15 juillet. Il a décidé de réactiver la hotline (tél. 4796-4796) pour les habitants, qui avait été mise en place dans le cadre de la crise du Covid-19, afin de permettre aux services communaux de réagir le plus rapidement possible aux problèmes des habitants. Cette hotline a été utilisée plus de 50 fois au cours de la journée (le 15 juillet jusqu’à 17 heures). Les demandes concernaient le plus souvent des caves inondées (pompage, enlèvement d’objets des caves, élimination d’objets détruits…).

Le collège échevinal s’est rendu dans tous les lieux concernés le matin du 15 juillet pour avoir une vue d’ensemble. Les eaux s’étaient retirées et les habitants étaient en train de nettoyer. Il était triste de voir la misère des personnes touchées par les inondations. Un camion du Service Hygiène était sur place pour concasser sur place des objets détruits. Les services communaux continuent à aider les habitants. Des restaurants au Stadtgrund étaient également touchés, de même que l’entreprise Oberweis, dont toute la production a dû être arrêtée. Il y avait une grande solidarité entre les gens. 

Il était effrayant de voir avec quelle force l'eau a soudainement coulé dans les rues du Stadtgrund. Les clients d’un restaurant ont même dû y passer la nuit, étant donné qu’ils ne pouvaient plus quitter le bâtiment. Le Pont Munster, qui a été exposé à une énorme force d'eau et aux nombreux objets emportés par les masses d’eau – y compris, par exemple, un grand conteneur et des troncs d’arbres – a dû être fermé à la circulation afin de déterminer s’il a été endommagé.

La place Dargent vient d’être rouverte à la circulation, ce qui a permis la reprise des transports publics dans cette partie de la Ville. 3 personnes, dont une personne en chaise roulante, ont dû être évacuées et 6 personnes ont dû être relogées.

Des bâtiments de la Ville de Luxembourg étaient également touchés par les inondations, notamment le bâtiment « Kofferfabrik » à Bonnevoie (Service Circulation), la « Schläifmillen », où se trouve une partie des archives de la Ville, dont les immeubles n'ont cependant pas souffert des inondations, ainsi que l’Hospice civil de Pfaffenthal. Heureusement, personne n'a été blessé.

La Ville de Luxembourg a eu de la chance dans le malheur, surtout en comparaison avec d’autres pays comme l’Allemagne ou la Belgique. Toutes les écoles et tous les foyers scolaires ont pu rester ouverts, même la nouvelle école centrale à Clausen, qui se trouve près de l’Alzette.

Certains enfants n’ont pas pu se rendre à l’école ou au foyer scolaire en raison des inondations. 

60,4 litres de pluie par mètre carré avaient été mesurés lors des graves inondations de 2016 dans le nord du pays, alors que 74 litres par mètre carré ont été mesurés maintenant. Il y a même eu des endroits dans le pays où jusqu'à 100 litres ont été mesurés. 

Les habitants ont été invités à faire des photos des dégâts afin de les transmettre à leurs assurances. Le Gouvernement a déclaré l'incident catastrophe naturelle et fournira des aides financières. Le collège échevinal a décidé de fournir une aide financière supplémentaire ponctuelle si cela s'avère nécessaire dans certaines situations. 

Je voudrais remercier tous les services communaux compétents, notamment les services Canalisation, Voirie, Circulation, Hygiène et Autobus.

Question de Monsieur Tom Krieps

Est-ce que l’alimentation en eau potable n’a été en danger à aucun moment ?

Réponse de Madame Lydie Polfer

Il n’y a eu aucun problème au niveau de l’alimentation en eau potable, mais l’alimentation en électricité a été temporairement interrompue. L’électricité était à nouveau disponible le 15 juillet à 10 heures.

Je voudrais saisir l’occasion pour informer le conseil communal qu’il existe un problème de légionellose dans la structure « Haus 1 » à Hamm. Les habitants de cette structure ont été invités à ne pas boire l’eau du robinet. Ils seront conduits à la « Badeanstalt » pour prendre une douche jusqu’à ce que ce problème soit résolu.

Question de Madame Linda Gaasch

Je voudrais revenir à certains points que j’avais soulevés dans ma question urgente. Le conseil communal a approuvé, dans sa séance du 12 juillet, des mesures relatives au Val de Hamm. Le collège échevinal entend-il prendre des mesures visant à prévenir des inondations futures ?

Réponse de Madame Lydie Polfer

Il s’agissait d’un phénomène météorologique exceptionnel. L’Administration de la gestion de l’eau a parlé d’une inondation du siècle. Le niveau de l'eau était encore beaucoup plus élevé il y a environ 100 ans.

Le problème ne venait pas du système de canalisation. Il n’est pas possible de prendre des mesures dans des zones à sol argileux, imperméable à l'eau. La Ville intensifiera ses efforts au niveau de la mise en place de bassins de rétention. Il n’y a pas eu de problèmes au niveau de la station d’épuration de Beggen. 

La situation dans la capitale était beaucoup moins grave qu’à Echternach, par exemple, où des centaines de personnes ont dû être évacuées, ou à l’étranger, où il y a eu de nombreuses victimes.

Réponse de Madame Simone Beissel

Lors de la séance du 12 juillet 2021, le conseil communal avait approuvé le devis relatif à la réalisation d’un projet d’assainissement limitant les risques d’inondation de trois maisons isolées dans le Val de Hamm lors de pluies exceptionnelles. J’ai contacté les habitants de ces maisons. Ils avaient pris leurs précautions, mais, heureusement, cette partie de la ville a été épargnée par les inondations cette fois-ci.

Réponse de Madame Lydie Polfer

Le dossier relatif aux aides financières éventuelles de la Ville sera soumis au conseil communal en bonne et due forme lors de sa prochaine séance.

Revêtement de la cour de récréation de l’école de la rue Gellé

Question de Madame Christa Brömmel

Le revêtement de la cour de récréation de l’école de la rue Gellé, renouvelé en 2020, est déjà endommagé à plusieurs endroits. Les trous constituent un danger pour les enfants. Quand la réparation sera-t-elle effectuée ? La rénovation se fera-t-elle pendant les vacances d’été ? La Ville veillera-t-elle à limiter autant que possible la fermeture de la cour de récréation pour que les enfants puissent y jouer ? La Ville mènera-t-elle une enquête pour savoir pourquoi le nouveau revêtement de sol est déjà endommagé ? Est-ce que des dommages de ce genre ont été constatés également dans d’autres cours de récréation ou sur des aires de jeux ? Je voudrais rappeler que lors du réaménagement de la cour de récréation de l’école de la rue Gellé, les parents d’élèves avaient regretté que leurs propositions n’aient pas été prises en considération. La Ville tiendra-t-elle compte des propositions des parents d’élèves lors de la réparation ?

Réponse de Madame Colette Mart

Le revêtement en question n’a pas été renouvelé en 2020, mais en 2009. La réparation durera plusieurs jours. La cour de récréation sera rouverte dès la fin des travaux. La rénovation de la cour de récréation a été effectuée suite à une collaboration entre le Service Bâtiments et le Service Parcs.

Réponse de Madame Christa Brömmel

Un rafistolage permanent n’est pas la meilleure solution.

Réponse de Madame Colette Mart

Je transmettrai la question à nouveau au service communal concerné. Les revendications des parents d’élèves seront analysées à nouveau dans ce cadre.

Contacter
le service

Coordonnées

Hôtel de Ville

42, place Guillaume II
2090 Luxembourg

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi

de 8h à 12h
et de 13h30 à 17h