Passer au contenu principal
menu

Les sources

La Ville de Luxembourg fournit environ 7,5 millions de m3 d'eau potable par an, avec une tendance constante à la baisse due à la réduction des pertes sur les réseaux, aux appareils domestiques plus économes et au comportement responsable des consommateurs.

Les captages qui sont exploités par la Ville de Luxembourg, drainent des eaux provenant de l’aquifère du Grès de Luxembourg et sont situés à moins de 10 kilomètres de la commune. Ils peuvent être regroupés en 6 secteurs principaux hydrogéologiquement distincts (voir illustration ci-dessous):

  • sources de Kopstal en rive droite de la Mamer (KRD), 24 sources et
  • rive gauche de la Mamer (KRG), 11 sources,
  • Siweburen et Millebaach (MS), 7 sources,
  • Glaasburen et Dommeldange (GD), 16 sources,
  • Birelergronn (B), 13 sources, et
  • captage de Polfermillen (PO), 1 source.

L’eau des sources de la capitale est acheminée vers les stations de pompage d’où elle est pompée vers les réservoirs et les châteaux d’eau situés sur les hauteurs environnantes.

Les captages de sources « Siweburen » à Rollingergrund

Les captages de sources « Siweburen » (S01, S02 et S03), élément central de l’approvisionnement en eau de Luxembourg-ville, garantissant l’alimentation en eau potable des zones de distribution Z02 et Z04 de la Ville de Luxembourg, à savoir des quartiers Belair, Grund, Merl, Rollingergrund, Muhlenbach, centre-ville, Clausen et Hollerich (environ 31.000 habitants). L’eau des sources de « Siweburen » et « Millebaach » représente en moyenne 20% à 25% de la fourniture totale d’eau potable de la Ville de Luxembourg.

Les lavoirs et les sources « Siweburen – Septfontaines »

Les quartiers de Rollingergrund et Muhlenbach sont depuis toujours indissociablement liés à l’eau – le quartier de Muhlenbach par son canal éponyme canalisé depuis 1950, et le Rollingergrund par les sources Septfontaines et son château « Siweburen – Septfontaines ».

La Ville de Luxembourg identifie très tôt la valeur des sources de Septfontaines et acquiert en 1707 la Folie Grégoire, une maison de campagne au pied du Bambësch. En 1736, les 8 premiers lavoirs publics avec toiture sont installés près des sources de Septfontaines. A partir de 1767, lorsque le terrain où se situent les sources est affermé aux frères Boch, l’utilisation du lavoir public et des champs de blanchiment devient payante. En 1790, les frères Boch achètent les terrains à la Ville pour y installer une manufacture de porcelaine ; ils sont autorisés à utiliser l’eau des sources « Siweburen » pour leur manufacture sous condition que les citoyens peuvent continuer à utiliser les lavabos ainsi que les prés environnants pour y laver leur linge.

En 1927, la Ville de Luxembourg achète les captages de sources de « Siweburen », d’un rendement de 6000m3 par jour. Depuis l’achèvement de la nouvelle station de pompage Muhlenbach en 1932, les captages de sources sont exploités par le Service Eaux de la Ville de Luxembourg.

Utilisés par les lavandières pendant plus de 200 ans, les lavoirs au Rollingergrund furent définitivement mis hors service et détruits en 1968 en raison d’un élargissement de la route à cet endroit. Aujourd’hui, une plaque commémorative sur le réservoir d'eau à proximité rappelle les anciens lavoirs de « Siweburen ».

Une étude hydrogéologique approfondie

Avant la restructuration de la source « Siweburen », une période de mise hors service des captages de sources entre 2009 et 2012, en raison du réaménagent intégral de la station de pompage Muhlenbach, a en même temps permis de réaliser une étude hydrogéologique approfondie dont l’objectif était de déterminer la situation hydrogéologique en vue, d’une part de sécuriser et de réhabiliter les captages de source « Siweburen » et d’autre part, d’apporter des éléments nouveaux concernant la définition de nouvelles zones de protection.

L’état des ouvrages et des conduites des captages de sources « Siweburen » a imposé un assainissement complet des ouvrages et des conduites. Ainsi, un concept de renouvellement des captages a été élaboré, prenant en compte les exigences du Règlement grand-ducal relatif à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine.

Des captages d’eau par drains rayonnants

La méthode retenue pour réhabiliter les sources de Septfontaines est le captage par drains rayonnants qui se déroulent en 3 phases :  

  • réalisation d’un puits vertical d’un diamètre de 4 mètres,
  • forage et mise en place des drains
  • mise en place de l’ouvrage de captage.

Le principal avantage du captage par drains rayonnants est qu’il permet de collecter l’eau présente dans un aquifère grâce à plusieurs drains horizontaux, permettant ainsi l’amélioration de la « production » d’eau potable en termes de qualité et de quantité. En effet, les eaux captées de cette manière sont moins exposées à des risques de pollution, tels que les infiltrations d’eaux de surface ou les pollutions bactériologiques. Par ailleurs, ce système permet la mise hors service d’un seul drain lorsqu’une détérioration de la qualité des eaux est observée.

Les travaux d’assainissement des sources S01 et S02 consistaient en la construction de nouveaux captages aux abords des captages existants. Les deux nouveaux captages S01 et S02 ont été mis en service en octobre 2016, ce qui a permis de commencer les travaux de réaménagement du captage S03 en automne 2016. En 2017, les sept forages horizontaux du captage S03 ont été réalisés et les travaux de gros-œuvre ont été ensuite entamés et les équipements électriques installés.

Historique des captages de sources de « Siweburen »

1927                      Acquisition des captages de sources de « Siweburen » d’un rendement de 6000m3 par jour par la Ville de Luxembourg

1932 - 2009          Exploitation des captages de sources de « Siweburen » par la Ville de Luxembourg après l’achèvement de la station de pompage Muhlenbach

2009 - 2012          Mise hors service des captages de Septfontaines en raison du réaménagement intégral de la station de pompage Muhlenbach

2012 - 2015          Mise en service des captages de Septfontaines après l’assainissement de la station de pompage Muhlenbach

2015 - 2016           Assainissement des 2 captages de sources S01 et S02 « Siweburen »

2016 - 2018          Assainissement du captage de sources S03 « Siweburen »

Zones de protection

Pour maintenir et améliorer la qualité des eaux souterraines et de l'eau potable, des zones de protection des sources sont actuellement instaurées. Des campagnes de réduction des nitrates et pesticides sont menées auprès des agriculteurs en collaboration avec la Chambre de l'Agriculture et l' « Institut fir Biologesch Landwirtschaft an Agrakultur Lëtzebuerg ». Les 72 sources captées sont modernisées et sécurisées en permanence et chaque année plus de deux mille analyses sont effectuées.

Contacter
le service

Coordonnées

338, rue du Rollingergrund
L-2442 Luxembourg

S'y rendre en bus

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi

de 8h à 12h
et de 13h à 17h

Permanence

4796-3003