Passer au contenu principal
menu

Description

Ingénieur civil, Worré (1816-1901) était entré en 1845 à l’Administration des travaux publics. En 1858 il obtint le rang de conducteur de première classe et avança en 1874 au poste d’ingénieur en chef. Pendant de longues années, il dirigeait les services techniques de cette administration. De caractère effacé, il s’était distingué par l’élaboration de projets de construction de ponts à arches étendues et l’analyse des différentes possibilités pour enjamber la vallée de la Pétrusse au moyen d’un arc unique.  Jean Worré a largement inspiré les projets de l’ingénieur paysagiste Edouard André (1840-1911) en charge de l’urbanisation des anciennes friches militaires de la forteresse de Luxembourg. Les archives et les aménagements, mais guère l’historiographie, ont laissé jusqu’à nos jours son empreinte sur l’aménagement des parcs, des chemins de raccordements entre la ville haute et les villes basses. Le plan de 1893 de Jean Worré pour l’aménagement du plateau Bourbon, de Hollerich jusqu’au Sauerbierg au pied de Gasperich représente le premier plan d’aménagement urbain intercommunal.

Ses idées ont inspiré Edouard André, mais aussi l’architecte et urbaniste allemand, Josef Stübben (1845-1936), connus pour leurs plans d’urbanisation du plateau Bourbon et des alentours de la gare centrale. Worré avait conçu le tracé des rues à gauche et à droite de l’avenue de la gare centrale, redressé la rue du Fieldgen (d’Anvers) et réalisé la jonction de celle-ci avec la route d’Esch (rue de la Semois). L’ingénieur luxembourgeois avait suggéré à Edouard André de convertir la vallée de la Pétrusse en parc public.

Jean Worré avait épousé Anne Steis (1823-1909). Âgés de 85 ans respectivement 86, alors que leur moyenne d’espérance de vie à leur naissance peut être évaluée à 37 ans.

En 1900 Jean Worré s’était fait remarquer par sa publication « Vier Gutachten » sur la construction projetée d’une église à Bonnevoie.  Touché par la campagne de promotion de la pierre luxembourgeoise que menait le Ministre d’État Paul Eyschen (1841-1915), Jean Worré avait publié en 1893 une étude sur la résistance à la flexion des principales pierres de taille dans les constructions au Luxembourg.  L’ingénieur honoraire de l’Administration des travaux publics avait été distingué par le Roi-Grand-Duc de Luxembourg comme Officier de l’Ordre de la Couronne de Chêne et par le Roi des Belges, chevalier de l’Ordre Léopold de Belgique.

 

Contacter
le service

Coordonnées

275, Val Ste Croix
L-1371 Luxembourg