Passer au contenu principal
menu

Rue d’Anvers

En 2002 et en mémoire de Spencer Dos Santos Lima, dit Speak One, décédé en 2002 à l'âge de 20 ans, les artistes STICK et NYTO, sur initiative du DJ des 400 coups LOSKAR ont créé de façon spontanée une fresque sur le transformateur de la vallée de la Pétrusse.

Souillée par des inscriptions, dessins et autres tags, Creos a pris l'initiative de restaurer cette fresque en demandant, en concertation avec la Ville de Luxembourg, aux mêmes artistes  de remettre en état ce graffiti mémoire. Pour la famille et les amis, cet endroit est redevenu un endroit de mémoire et de retrouvailles digne de ce jeune homme.

Sous-stations électriques au Glacis

L'artiste Stick utilise la structure architecturale du transformateur, c'est à dire ses portes et caissons, comme base géométrique pour organiser la composition de la surface et pour diviser cet espace graphique à l'aide de calligraphie abstraite.

Il en résulte une peinture abstraite dans les codes du graffiti, qui émane une dinamique saccadée et mouvementée pour représenter une certaine énergie qu'on retrouve également dans ses peintures.

Pour faire réaliser cette œuvre dédiée à la Schueberfouer et placée de manière idoine sur un des transformateurs du Glacis, Creos, en collaboration avec la Ville de Luxembourg, a fait appel à l’artiste Alain Welter, réputé pour ses fresques très colorées.

En laissant aller ses bombes de peinture au gré de son humeur, l’artiste a une nouvelle fois su créer une ambiance joyeuse et pleine d’humour, sa souris emblématique étant embarquée pour l’occasion sur le manège « Wilde Maus ».