Passer au contenu principal
menu

Description

La tombe de Jules-Charles-Ernest van Damme (1854-1892) représente un trône avec dossier élevé. Le granit se lie au bronze des grilles commémoratives. Il est rare de voir des couronnes en céramique attachées à une tombe, alors que généralement se sont des patères qui permettent d’accrocher des couronnes de fleurs. Une lanterne votive complète la mise en scène de ce nouveau type de tombe développé à la fin du XIXe siècle. La plaque en calcaire blanc fournit des indications majeures sur la personnalité inhumée et traduit le concept de citoyenneté de l’époque considérant l’homme comme serviteur de l’économie, indépendamment de son origine géographique (Bruges) et de son terrain d’activité (Luxembourg). Jules-Charles-Ernest van Damme fut distingué par le grade de Chevalier de l’ordre de Léopold, soit l’ordre civil le plus important de Belgique, ainsi que par celui d’Officier de l’Ordre national luxembourgeois de la Couronne de Chêne. A chaque fois le Souverain reconnaît les mérites de la personne distinguée. Jules van Damme est arrivé avec son épouse Fortunée Hannuise (1840-1930) à Luxembourg en 1871 à la suite de la guerre franco-allemande. Il veilla dès mars 1871 sur les intérêts belges au Grand-Duché, d’abord en tant que consul et à partir de 1882 comme consul général. Van Damme fut le premier représentant diplomatique belge au Luxembourg. Bien intégré à la vie sociale de la ville, van Damme fut membre fondateur, en 1880, de la Société Anonyme « Casino de Luxembourg » et d’ailleurs le seul non Luxembourgeois à faire partie de cette société dont le but était de rapprocher les hommes d’affaires. Sous les gouvernements Félix de Blochhausen et Edouard Thilges, van Damme devait suivre le développement du réseau des chemins de fer « Prince Henri », ainsi que de l’industrie sidérurgique et conseiller le gouvernement luxembourgeois à mettre en place un Code civil calqué sur celui de la Belgique. A partir de 1888 il occupa également le poste de gérant du consulat d’Italie, à un moment où les crises économiques de ce pays poussaient les plus démunis à émigrer. Les nouvelles aciéries luxembourgeoises avaient à ce moment besoin de bras forts pour se développer. Dès son arrivée à Luxembourg, van Damme soutenait avec engagement ferme et régulier la bienfaisance, activité que son épouse a poursuivie pendant deux décennies. Jules-Charles Ernest van Damme s’est éteint le 21 mars 1892 (et non pas comme indiqué sur la plaque funéraire en 1893). Ses obsèques eurent un caractère officiel avec la présence d’un bataillon non armé du Corps de gendarmes et volontaires du Luxembourg, de la musique militaire sous la direction de Gustave Kahnt, du Président de la Chambre des députés, du Président du Conseil d’État, du Ministre d’État et de deux ministres, de plusieurs députés, du corps diplomatique et de représentants du gouvernement belge.

Contacter
le service

Coordonnées

275, Val Ste Croix
L-1371 Luxembourg