Passer au contenu principal
menu

Description

Friedrich Wilhelm Voigt est né le 13 février 1849 à Tilsit en Prusse orientale. Comme son père, il fut cordonnier de profession, mais il est entré dans l’histoire par une imposture si rocambolesque en 1906 qu’elle inspirait, après le décès du protagoniste, la réalisation d’une pièce de théâtre par Carl Zuckmayer « Der Hauptmann von Köpenick » en 1930 et la réalisation de 4 films cinématographiques entre 1906 et 1956. Entre 1960 et 2001, la télévision s’est également intéressée à l’histoire de ce personnage en réalisant 3 nouvelles interprétations du personnage. La tombe que la Ville de Luxembourg a aménagée au cimetière Notre-Dame peut être considérée comme celle la plus connue sur le plan international. Des groupes de visiteurs y déposent régulièrement des pièces de monnaies en signe d’estime pour le défunt.

En réalité, Voigt avait été un personnage condamné plusieurs fois dans les années 1860 et 1890 pour différents délits de vols et d'escroquerie, de fausses déclarations et mensonges. L’imposture qui allait lui assurer une renommée internationale s’était produite le 16 octobre 1906. À Berlin, Voigt s’était déguisé en capitaine d’armée et en compagnie de soldats spécialement recrutés pour le coup, Il fit arrêter le maire de Köpenick et s’était fait remettre les fonds de la ville, soit 4 000 marks. Il demanda aux soldats de contrôler les lieux pendant une heure, alors qu’il quittait les lieux avec l'argent, reprit ses vêtements civils et disparut.

Il est arrêté le 26 octobre 1906 et condamné à quatre ans de prison le 1er décembre. L'opinion publique lui est favorable et l'empereur Guillaume II lui accordait l'amnistie en août 1908.

La presse ayant aidé, Wilhelm Voigt, durant sa vie, est devenu célèbre comme « le capitaine de Köpenick » en jouant son personnage dans des variétés-shows au Canada, aux États-Unis. En 1909, il publia ses mémoires « Wie ich Hauptmann von Köpenick wurde » dont la dernière réédition remonte à 2016.

Après une présentation à la Villa Louvigny le 4 mai 1909, Voigt se décidait de s’installer à Luxembourg et introduit une demande le 22 mai 1909. Il prit domicile à Luxembourg, au N°5 rue Neipperg au quartier de la gare. Il y travaillait comme cordonnier. Jusqu’en 1918 il prit part à quelconques représentations lors des tournées des cirques des frères Ringling propriétaires du « Barnum & Bailey Circus », puis vivait en rentier à Luxembourg et était en 1920 propriétaire d’une voiture automobile. Il habitait chez sa campagne « Madame Köpenick » au boulevard de la Pétrusse. Voigt s’éteignit le 3 janvier 1922 des suites d’une grippe. En raison de son dernier lieu de résidence, Voigt fut enterré au cimetière Notre-Dame. Sa compagne avait pris une concession à durée déterminée. La tombe très modeste aurait porté une plaque en métal avec l’inscription « Selig sind die Menschen die Heimweh haben, denn sie sollen nach Hause kommen ». En 1961 le Cirque Sarrasani de passage à Luxembourg aurait prolongé la concession pour une durée de 15 années. La tombe aurait porté l’inscription « Wilhelm Voigt, gennant Hauptmann von Köpenick, 1850-1922, gewidmet vom Circus Sarrasani, September 1963 ». La concession était limitée à 15 ans et le monument devait disparaître en 1975. Georges Hausemer, directeur de l’Office National du Tourisme mobilisa à l’époque la presse berlinoise pour réclamer le maintien de la concession et du monument. La Ville de Luxembourg consciente du caractère populaire de la personnalité, organisait un concours pour la réalisation d’un nouveau monument. L’artiste Jean-Pierre Georg réalisait le monument joignant l’inscription « Hauptmann von Köpenick » à la représentation d’un casque prussien. Wilhelm Voigt est représenté comme modèle de cire au cabinet de Madame Tussauds à Londres.

Contacter
le service

Coordonnées

275, Val Ste Croix
L-1371 Luxembourg