Passer au contenu principal
menu

Mieux voir un film - Leçon 5

Lundi, 24 février 2020 à 19h

Toutes les clés d'analyse en 10 leçons

LEÇON 5 : STYLES
Ou voir comment un film se soucie des formes

Par Vincent AMIEL
(professeur en études cinématographiques et audiovisuelles, Université Paris 1)

« Les styles ne représentent plus pour beaucoup qu’une clef d’analyse désuète. Peut-être cela vient-il du fait qu’on a tendance à considérer souvent qu’un style est comme une étiquette, qui permet de classer après-coup, de mettre dans une case - horreur de la catégorie dès qu’il s’agit d’activité artistique ! Mais si l’on admettait au contraire que la détermination du style d’un film ne sert pas tant à fermer l’analyse qu’à l’ouvrir ? A repérer dans la particularité des formes une cohérence qui permet d’atteindre le sens ? Dire de tel film qu’il est ‘moderne’, ou ‘maniériste’, ou ‘baroque’, ce n’est pas empêcher la réflexion à son sujet. C’est tout simplement admettre que la forme a du sens, ce qui est la définition de l’esthétique. Laissons donc l’esthétique participer à l’analyse… » (Vincent Amiel)

Ciné-conférence ponctuée d’extraits de films | en langue française | 60’

Conférence suivie d'un interlude gastronomique "finger food & meet the prof"

Hiroshima, mon amour

Hiroshima, mon amour

France | 1959 | vo | 91 ’ | De : Alain Resnais | Avec Emmanuelle Riva, Eiji Okada ► Prix de la critique internationale, Cannes 1959

Une actrice se rend à Hiroshima pour tourner un film sur la paix. Elle y rencontre un Japonais qui devient son amant. Elle lui parle de son amour pour un soldat allemand et de l’humiliation qu’elle a subie à la Libération…

Alain Resnais signe avec son premier long métrage, sur un audacieux scénario de Marguerite Duras, un film qui bouleverse toutes les normes esthétiques gouvernant alors le cinéma.

Films-clés

01 | 03 Madame de… | France 1953 | Max Ophuls

22 | 03 La Comtesse aux pieds nus (The Barefoot Contessa) | USA 1954 | Joseph L. Mankiewicz

29 | 03 Faces | USA 1968 | John Cassavetes