Passer au contenu principal
menu

Description

L’abbé Pierre Clomes, né en 15 janvier 1790 à Useldange est entré dans la mémoire pour avoir constitué une bibliothèque extraordinaire léguée à l’État et comme fondateur d’une bourse scolaire. Fils du cultivateur Guillaume Clomes, époux de Marguerite Muller, il était d’abord voué à reprendre la ferme parentale. Ayant cependant davantage le goût des lettres, le vicaire du village, Mathias Wolff, lui apprit les connaissances fondamentales. En 1802, il entra à l’École secondaire de Luxembourg (Athénée) et terminait ses humanités en 1808. Il partait alors à la tête d’une petite colonie de jeunes aspirants à la prêtrise pour le séminaire de Marseille. Revenu en 1811, il entrait au séminaire de Metz. Promu à la prêtrise en 1814, il fut nommé vicaire à Esch-sur-Sûre. Au bout de six mois de présence dans ce village ardennais, il fut appelé à Luxembourg pour le poste de professeur à l’Athénée Royal Grand-Ducal, position qu’il allait occuper jusqu’à son décès le 28 avril 1853.

En 1845, Clomes fut membre fondateur de la Société pour la recherche et la conservation des monuments historiques au Grand-Duché. Au cours de ces années passées dans l’enseignement, il s’était constitué une impressionnante bibliothèque privée de 10.436 volumes couvrant 4.408 ouvrages différents. Sa vie était dédiée à réunir un maximum de livres spoliés de bibliothèques luxembourgeoises au cours de la Révolution Française. Par voie de testament du 28 octobre 1851, il faisait vendre après son décès sa bibliothèque à l’Athénée royal-grand-ducal pour une somme de 4.000 francs devant porter à 10.000 francs le capital de la bourse d’études « Pierre Clomes » qu’il avait fondée. Cette bourse pour des études à l’Athénée était instituée en faveur d’un étudiant de sa famille, ou à défaut d’un jeune homme natif du Luxembourg, peu moyenné et apte aux études. L’État a accepté la fondation en 1855.

Clomes s’est également distingué par un certain nombre de publications :   Deutsche Sprachelehre für Schulen und Gymnasien (1817) Elementarbuch der Erdbeschreibung zum Gebrauche der Primarschulen des Grossherzogtum Luxemburgs, manuel connaissant trois éditions successives jusqu’en 1848. Le Elementarbuch der Erdbeschreibung zum Gebrauche der Schullehrer des Grossherzogtums Luxemburg (1828). Son étude Versuch einer statistisch-geografischen Beschreibung des Grossherzogtums Luxemburg avait été insérée dans le programme de l’Athénée Royal Grand-Ducal en 1840.  En collaboration avec les professeurs Joachim et Wolff il avait publié une Grammaire théorique et pratique de la langue latine à l’usage de l’Athénée de Luxembourg.

La presse (Luxemburger Wort) de l’époque relate que l’abbé Pierre Clomes est mort le crucifix serré sur son cœur et en prononçant au milieu de ses courtes, mais déchirantes souffrances, cette dernière parole : „La volonté de Dieu a toujours été la mienne". Le cortège funèbre traversait la ville immédiatement après la procession de clôture de l’Octave Notre-Dame. Pierre Clomes a bénéficié de présentations biographiques par Michel Muller (1853), d’Auguste Neyen (1860) et Georges Majerus (2016).

Contacter
le service

Coordonnées

275, Val Ste Croix
L-1371 Luxembourg