Passer au contenu principal
menu

Description

Bernard Graf est né en 1831 à Merscheid. Après ses études à l’Athénée, il est nommé professeur au progymnase de Diekirch. Ce fut à cette époque qu’il publia au programme du Progymnase de Diekirch son Beitrag zur Geschichte des Schlosses und der Herrschaft Brandenburg, qui parut en 1861. Graf était nommé par la suite professeur à l’Athénée royal grand-ducal.  Les affaires le tentaient aussi : ainsi il prenait en 1869 des parts dans la sucrerie « Der Fortschritt » de Diekirch et en 1873 dans la « Société des laminoirs et forges du Luxembourg. Au niveau culturel, Bernard Graf, fut cofondateur de la « société de lecture » dont l’objectif fut l'établissement d'un cabinet de lecture et l'achat et la vente de vins, spiritueux et comestibles pour les membres de la société et des tiers.

En 1900 il fut membre du Comité de la Section historique de l’Institut grand-ducal (1900). Il est décédé au château de Grevels (commune de Bertrange) chez sa sœur, Eugénie Graf, épouse d’Alphonse Munchen, bourgmestre de la Ville de Luxembourg. Bernard Graf avait épousé Marie Ulveling (1836-1899). De ce mariage étaient issu deux enfants, Charles Henri Ernst Graf (*1858) qui devint docteur en médecine et Julie Graf (*1860) qui épousa en 1887 François Martin Victor Rischard (1857-1934) Bernard Graf avait acquis au cimetière Notre-Dame une concession par caveau lui servant d’assise pour ériger un monument représentatif honorant son épouse. Il la suivit dans l’éternité un an plus tard. Bernard Graf fut Officier de l’ordre de la Couronne de Chêne. 

Le mari de sa fille, Victor Rischard, fut docteur en droit, en 1893 juge de paix du canton de Capellen, puis juge au tribunal de Diekirch. Il fut membre du Comité de surveillance de l’hospice central d’Ettelbruck. 1904, il fut nommé Vice-Président du tribunal d’arrondissement de Luxembourg. En 1924 Rischard fut nommé procureur général d’État, poste qu’il gardait jusqu’à sa prise de la retraite.  Il est décédé le 18 juin 1934 muni des sacrements de la Sainte-Eglise. Son enterrement fut civil. Le convoi funèbre partait, sans fleurs, ni couronnes, de son domicile (N°9) Bd Joseph II vers le cimetière Notre-Dame. Le 6 décembre 1950, son épouse, Julie Graf, le rejoignit pour un monde meilleur. Selon le désir de la défunte, l’inhumation eut lieu dans la plus stricte intimité.

Victor Rischard avait été nommé en 1926 Commandeur de l’Ordre de la Couronne d’Italie et Officier de l’Ordre de la Couronne de Chêne.
 

Contacter
le service

Coordonnées

275, Val Ste Croix
L-1371 Luxembourg