Aller au contenu principal
menu

Objectifs et priorités

Le projet de budget est établi par le collège échevinal dans l’approche d’une politique de développement durable et constitue une étape de la mise en œuvre de la déclaration échevinale 2017-2023.

Les priorités politiques sont le logement, la mobilité, le développement urbain, l’enseignement et la cohésion sociale, l’environnement et la sécurité.

Le budget est un acte politique et un acte juridique ; il est voté par le conseil communal et approuvé par le Ministre de l’Intérieur.

Structure

Le budget est divisé en un chapitre ordinaire et un chapitre extraordinaire, tant en recettes qu’en dépenses. La partie ordinaire reprend les recettes et dépenses courantes et la partie extraordinaire reprend les opérations en capital.

Les parties ordinaires et extraordinaires sont scindées en codes fonctionnels qui représentent les différents services, activités ou missions de la Ville.
Les articles budgétaires indiquent la nature des recettes ou dépenses et correspondent au plan comptable normalisé des communes prédéfini par le Ministère de l’Intérieur.

Le budget 2018 est caractérisé par l’entrée en vigueur de la loi du 16 décembre 2016 concernant la réforme des finances communales portant création d’un fonds de dotation globale des communes et par l’impact du projet de loi portant sur l’organisation de la sécurité civile et création d’un Corps Grand-Ducal d’Incendie et de Secours (CGDIS).

Le projet de budget 2018 se solde par un déficit de 86,7 millions € en raison des investissements importants prévus au cours de l’année 2018:

  • Les recettes ordinaires se chiffrent à 694,9 millions €, dont 400,9 millions € du fonds de dotation globale des communes, 52,2 millions € d’impôts commercial communal et 139,8 millions € de recettes propres.
  • Les dépenses ordinaires s’élèvent à 553,6 millions €, dont 348 millions € de dépenses de personnel et 112,2  millions € de frais d’exploitation.
  • Les recettes extraordinaires sont estimées à 107,3 millions €, dont 71,8 millions € de subventions et participations de la part de l’Etat.
  • Les dépenses extraordinaires se chiffrent à  335,3 millions €, dont 136,0 millions € pour des dépenses en relation avec les bâtiments, 64,7 millions € pour des dépenses d’infrastructures et 72,1 millions € pour des dépenses de travaux de réseaux.

Rapport

Le rapport de la commission des finances, du contrôle de l’exécution budgétaire et du patrimoine pour l'exercice 2018 a été présenté par Maurice Bauer.

Contacter le service

Coordonnées

9, Bd F.D. Roosevelt
L-2450 Luxembourg