Zum Hauptinhalt gehen
Menü
Group 2 Created with Sketch.
Diese Seite wird gerade übersetzt und wird zeitnah in deutscher Sprache verfügbar sein. Vielen Dank für Ihre Geduld.

D'Eisenstein à Lynch: Leçon 9

Lundi 11 juin 2018 à 19h00

10 auteurs pour 10 idées du cinéma

Leçon 9 : SUBLIME : HERZOG
Ou comment le cinéma utilise des moyens ordinaires pour révéler l’extraordinaire

Par Laurent Guido (historien et professeur, Université Lille 3)
Ciné-conférence ponctuée d’extraits de films | en langue française | 60’

Conférence suivie d'un interlude gastronomique "finger food & meet the prof"

« Cette communication reviendra sur la relation qui a été souvent établie entre l’œuvre du cinéaste allemand Werner Herzog et la notion philosophique de ‘sublime’. Il s’agira notamment de montrer comment le cinéma peut travailler à produire le sentiment d’une grandeur vertigineuse à partir de moyens techniques ancrés dans l’enregistrement mécanique de la réalité. On commencera par rappeler les rapports les plus évidents entre la démarche cinématographique de Herzog et les principales définitions du sublime, telles que les ont proposées des auteurs de référence comme Edmund Burke ou Emmanuel Kant. Le propos se concentrera en particulier sur la manière dont il représente la relation entre l’être humain et son cadre naturel, ainsi que sur son usage bien particulier du commentaire vocal. En dépassant ce constat de départ, on tentera de montrer combien, chez Werner Herzog, le sublime se voit sans cesse associé à une autre mise en perspective du monde, celle de l’ironie. »

Projection : Aguirre, la colère de Dieu

Aguirre, der Zorn Gottes RFA | 1972 | vostf | 93’ | De : Werner Herzog | Avec Klaus Kinski, Cecilia Rivera, Helena Rojo, Ruy Guerra

En 1560, une expédition espagnole s’enfonce dans la forêt vierge à la conquête du fabuleux eldorado…

Sans jamais s’éloigner de la réalité historique, Herzog transforme cette aventure en une superbe parabole sur la démesure, la folie, l’inconscience. Et il joue sur l’opposition entre la majesté d’une nature mystérieuse et la bassesse de quelques humains assoiffées de pouvoir, pour atteindre une dimension mystique.

Films-clés

Pour approfondir les leçons, la Cinémathèque programme une série de projections supplémentaires de films-clés tous les dimanches soir à 20h30.

Autres films-clés illustrant « Sublime : Herzog » :

17 | 06 Les nains aussi ont commencé petits | RFA 1970 | Werner Herzog
24 | 06 La Ballade de Bruno | RFA 1977 | Werner Herzog
01 | 07 Fitzcarraldo | RFA 1982 | Werner Herzog