Passer au contenu principal
menu

Edition 2019

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les goûts cinéphiliques du beau monde culturel : pour la 19e édition de la rubrique notoire « Votez Cinéma ! », les limiers de la Cinémathèque ont repris de plus belle et ont réussi, souvent au péril de leur vie, à faire avouer les suspects….

Prochain épisode de l’enquête…l’année prochaine si tout va bien !

Stranger Than Paradise

Lu 23 | 09 à 20h30

► Marco Godinho : Artiste, représentant du pavillon luxembourgeois à la Biennale de Venise 2019

USA 1984 | vostf | 89’ | De : Jim Jarmusch | Avec : John Lurie, Eszter Balint, Richard Edson
► Caméra d’Or, Cannes 1984

Entre TV-food et courses de chevaux, un monde nouveau s’offre à une jeune hongroise tout juste arrivée à New-York, chez son cousin Willie…

Stranger Than Paradise, c’est d’abord ce titre énigmatique en trois mots. Il ouvre à l’histoire qui se compose de trois parties, de trois personnages, dans trois lieux différents aux États-Unis. Les trois personnages sont l’histoire même du film, Jim Jarmusch va à l’essentiel dans les dialogues, dans les scènes et la découpe des plans. Il ne se passe pas grand chose et c’est ce presque rien que je trouve fascinant. Tout est minimal et radical, cela va de la production du film – avec des moyens très réduits – jusqu’au montage et le choix du noir et blanc. Aussi le rapport très fort à la musique de Screamin’ Jay Hawkins - I Put A Spell On You est indissociable de ce road movie où les acteurs comme John Lurie nous portent par un humour grinçant. Le film parle d’ennui et comment les trois personnages essayent de s’en sortir en vain. Pour moi il questionne aussi plus en profondeur, la condition humaine et les aléas des utopies migratoires (perte de la langue d’origine, changement des rituels alimentaires).

Deconstructing Harry

Je 26 | 09 à 20h30

►  Elise Schmit : Auteure, lauréate du Prix Servais 2019

USA 1997 | vostf | 96’ | c | De: Woody Allen | Avec: Woody Allen, Judy Davis, Robin Williams

Écrivain célèbre, Harry crée ses personnages à partir de ses proches. Mais ceux-ci ne sont pas du tout contents de la façon dont il les traite dans ses romans…

Deconstructing Harry is a funny, at times downright silly movie that makes you laugh at predicaments that could easily have been narrated as tragedies. Being haunted by writer’s block is just too bad when your name is Harry Block! In Deconstructing Harry, Woody Allen combines many subjects I am interested in when I write: the relation between autobiography and fiction, truth and plausibility, the narrative value of metaphors, the fine line between tragedy and comedy. The late Robin Williams being ’out of focus’ (it isn’t the camera!) is so endearing and sad at the same time.

Innerspace

Ve 27 | 09 à 20h30

► Félix Koch : Cinéaste, réalisateur de « Superjhemp Retörns »

USA 1987 | vostf | 120’ | c | De : Joe Dante | Avec : Dennis Quaid, Martin Short, Meg Ryan

Cobaye humain, le lieutenant Pendelton est miniaturisé et, par erreur, injecté dans le sang de Jack, caissier de supermarché ! L’association de leurs deux caractères leur permettra de déjouer les plans de leur ennemi…

I first saw Innerspace when I was nine years old. On VHS of course, not on the big screen. The movie totally blew me away. In fact Innerspace is several movies blended into one: It has an intriguing premise, works great as a buddy comedy, features a love story, contains a lot of goofy comedy. All together an incredible well-made rollercoaster ride, a true nailbiter with believable performances. And still you care about the characters and wish them to succeed. Innerspace won the Oscar® for Best Visual Effects in 1988. It was the last time, that the wizards of George Lucas’ company Industrial Light and Magic (ILM) worked with traditional miniatures, simple optical effects, forced perspective and rear screen-projection. Shortly after, the computer revolutionized the film industry with Terminator 2 and Jurassic Park and continues to do so today.Forget outer space - take a fantastic voyage into your own body and enjoy Innerspace on the big screen!

The Great Dictator

Lu 30 | 09 à 20h30

►  Karolina Markiewicz : Réalisatrice, sélectionnée à la Mostra de Venise 2019 (avec Pascal Piron)

USA 1940 | vostf | 126’ | De : Charlie Chaplin | Avec : Charlie Chaplin, Paulette Goddard, Jack Oakie

Un petit barbier juif est le parfait sosie du dictateur de Tomania, Hynkel, qui veut l’extermination des juifs. Tandis que la jeune femme qu’il protège parvient à fuir le ghetto, il est fait prisonnier…

Le dictateur est le premier film avec dialogue de Charlie Chaplin né il y a 130 ans. Dans son autobiographie, Chaplin disait qu’il ne faut pas être juif pour être un anti-nazi. Tout ce qu'il faut être, c'est être un être humain décent. J’ajouterais: avoir le courage d’être un être humain décent. Cette réflexion se pose sans cesse.Malheureusement, les mots de Charlie Chaplin dans le discours de fin du film sont aussi pertinents aujourd'hui qu'en 1940, à sa sortie. J’ai très envie de montrer cet incroyable film, articulé par l’humour, le drame et la réflexion. J’ai envie de le voir sur grand écran avec tous ceux - surtout les jeunes qui ne l’ont pas encore vu.