Passer au contenu principal
menu

In memoriam Jean-Claude Carrière (1931-2021)

Véritable ‘athlète’ de l'écriture, à la croisée des chemins entre cinéma, théâtre et littérature, Jean-Claude Carrière était l'un des plus grands scénaristes de l'histoire du 7e Art. Ecrivain prolifique, il se définissait comme un ‘conteur’, ‘plus attiré par son différent que par son semblable’…

« L’un des fondements de votre écriture au cinéma est sans aucun doute le burlesque. Irrévérencieux, vous défendez un rire lumineux, salvateur. Vous défendez par là tout le labeur de l’art comique (…) Vous rappelez aussi le rapport qu’entretient le burlesque avec le surréalisme, une double tradition que vous avez si passionnément incarnée. La diagonale surréaliste de votre œuvre aboutit, bien sûr, à votre rencontre, capitale s’il en fut pour l’histoire du cinéma, avec Luis Buñuel. (…) On navigue de l’élégante étude de mœurs à la somme théologique, sans éluder la labyrinthique obsession du fantasme, tout cela, aimanté de l’absurde le plus vital. On comprend alors ce qu’est la véritable alchimie entre un scénariste et un réalisateur. (…) Dans la diversité de scénarios que vous signez, entre autres, avec Jacques Deray, Milos Forman, Volker Schlöndorff, Andrzej Wajda, Louis Malle, vous apportez l’art subtil de l’atmosphère. Plus rare que tout : vous êtes parmi les seuls conteurs de notre époque à savoir écrire les non-dits, la voie inaudible du langage qui capte ce qui se passe entre les êtres. Des idées originales (Max mon amour de Nagisa Oshima) aux adaptations qu’on considérait comme impossibles (Dostoïevski, Flaubert, Proust), vous irriguez le cinéma le plus prestigieux de la seconde moitié du vingtième siècle… » (Gabriela Trujillo, Cinémathèque Française, extr.)

J'ai travaillé toutes les formes d'écriture. Je pense que je possède un bon arsenal. Il y a quelque chose en moi qui se satisfait d'être au service d'un auteur, de se couler dans sa pensée, de l'adapter au mieux. Je n'ai pas d'ego.

Programme

Ma 06 | 04 à 19h00 : Yᴏʏᴏ    
(France 1965 | Pierre Étaix | vo | 96’) 
Avant-programme : Hᴇᴜʀᴇᴜx ᴀɴɴɪᴠᴇʀsᴀɪʀᴇ (France 1962 | Jean-Claude Carrière & Pierre Étaix | vo | 12’)

Je 08 | 04 à 19h00 : Bᴇʟʟᴇ ᴅᴇ ᴊᴏᴜʀ     
(France 1967 | Luis Buñuel | vo | 100’)

Lu 12 | 04 à 19h00 : Lᴇ Tᴀᴍʙᴏᴜʀ    
(Die Blechtrommel | RFA-France-Pologne 1979 | Volker Schlöndorff | vostf | 140’)

Me 14 | 04 à 19h00 : Lᴇ Rᴇᴛᴏᴜʀ ᴅᴇ Mᴀʀᴛɪɴ Gᴜᴇʀʀᴇ    
(France 1982 | Daniel Vigne | vo | 123’)

Lu 19 | 04 à 19h00 : Mᴀx ᴍᴏɴ ᴀᴍᴏᴜʀ     🎟  
(France 1986 | Nagisa Ôshima | vo française | 92’)

Ma 20 | 04 à 19h00 : Lᴇs Pᴏssᴇᴅᴇs     🎟  
(France 1988 | Andrzej Wajda | vo | 116’)

Je 22 | 04 à 19h00 : Vᴀʟᴍᴏɴᴛ     🎟  
(USA-France 1989 | Miloš Forman | vostf | 137’)

Ma 27 | 04 à 19h00 : Mɪʟᴏᴜ ᴇɴ ᴍᴀɪ     🎟  
(France 1990 | Louis Malle | vo | 107’)

Agenda et plus d'informations sur les films

Contacter
le service

Coordonnées

Cinémathèque - Salle de cinéma

17, place du Théâtre
L-2613 Luxembourg

Horaires d'ouverture

Horaires du lundi au vendredi

Séances journalières à 19h00

Horaires du samedi et dimanche

Séances le samedi à 17h00 et 20h00
Séances le dimanche à 15h00, 17h30 et 20h00

Ouverture billetterie : 30 minutes avant les séances