Passer au contenu principal

Nom

  • Nom courant (français) : Toucanet à bec sillonné
  • Nom scientifique : Aulacorhynchus sulcatus

Étymologie

Aulacorhynchus signifie « bec tubulaire » et est un mot composé qui vient du grec aulax, signifiant « rainure », et rhunkhos, signifiant « bec ». Sulcatus est un adjectif latin signifiant « sillonné », ce qui, chez cette espèce, fait référence aux rainures linéaires de son bec.

Répartition et habitat

Cet oiseau est emblématique de la cordillère de la Côte au Venezuela. Son habitat se situe entre 600 et 2 400 m d’altitude. C’est un toucan relativement petit par rapport aux autres de sa famille (Ramphastidae).

Cette espèce peut peser jusqu’à 200 grammes et mesure environ 35 cm de long. Le Toucanet à bec sillonné est omnivore et se nourrit de tout ce qu’il trouve, qu’il s’agisse de fruits, d’insectes, de petits mammifères, de reptiles, mais aussi d’œufs et de poussins, dont il fait généralement ses proies. C’est un animal qui a tendance à être assez confiant, grâce à sa coloration qui imite parfaitement son environnement naturel et lui offre un camouflage idéal. Les toucanets à bec sillonné se déplacent généralement seuls, en couple ou en petits groupes de 16 individus maximum qui se nourrissent activement à moyenne altitude et dans la canopée des forêts.

Il existe une variation morphologique assez remarquable entre le Toucanet émeraude qui habite la chaîne côtière vénézuélienne, qui a un bec noirâtre avec une coloration rouge, et le Toucanet à bec sillonné, qui habite les Andes vénézuéliennes, dont le bec présente une coloration jaune clair.

Sa présence s’étend du Mexique, de l’Amérique centrale, de la Colombie, du nord du Venezuela et le long des Andes péruviennes jusqu’au sud et au centre de la Bolivie. Ces oiseaux fréquentent invariablement les zones montagneuses, telles que les forêts tropicales, les forêts de nuage, les forêts-galeries et les forêts secondaires ou successions.

Biologie et conservation

On estime que sa population est assez stable, loin d’être menacée : son statut est peu préoccupant. Cet animal niche généralement dans des trous naturels dans les arbres ou dans des nids de pics abandonnés, et sa couvée se compose généralement de 3 ou 4 œufs qui sont couvés à la fois par le mâle et la femelle.

Il produit habituellement plusieurs types de vocalisations, dont des cris territoriaux, d’alarme et d’agression reconnus. Il a été déterminé que les volées, lorsqu’ils cherchent de la nourriture dans la canopée de la forêt, suivent généralement un chef avec lequel ils communiquent par des vocalisations fortes et rugueuses.

Certains amateurs d’oiseaux au Venezuela disent souvent qu’il s’agit de l’espèce emblématique de la municipalité Chacao à Caracas. Je ne partage pas cette opinion, car, du moins à l’heure actuelle, la capitale vénézuélienne a été complètement investie par plusieurs espèces d’aras. Parmi celles-ci, on trouve l’Ara militaris, l’Ara severus et surtout l’Ara arauna, un spécimen gigantesque et docile, célèbre pour sa proximité avec l’homme.

La ville connectée

Suivez la Ville sur les réseaux sociaux

Réseaux sociaux

Suivez la Ville de Luxembourg sur les réseaux sociaux.