Passer au contenu principal

Nom

  • Nom courant (français) : Héliange mars
  • Nom scientifique : Heliangelus mavors

Étymologie

Le nom générique Heliangelus vient du grec helios et angelus, qui signifient « soleil » et « ange », d’où son nom courant. Le nom mavors vient du latin et fait référence à Mars, le dieu de la guerre.

Répartition et habitat

L’Héliange mars n’est présent que dans les Andes du Venezuela et de la Colombie. Au Venezuela, on le trouve dans les Andes de Táchira à Lara. C’est un oiseau courant qui réside principalement dans les forêts tropicales saisonnières et dans les forêts de nuage, et parfois dans le paramo, en lisière de forêt ou dans les forêts secondaires, entre 1 500 et 3 300 m d’altitude.

Il effectue des migrations altitudinales vers des altitudes plus basses pendant la saison des pluies, contrairement à la plupart des espèces de colibris des hautes montagnes andines.

Biologie et conservation

L’Héliange mars est généralement solitaire et défend agressivement les parcelles de fleurs à corolle tubulaire courte. Parmi les genres de plantes qu’il fréquente, citons Cavendishia, Miconia, Psammisia, Palicourea et Psychotria. Lorsque la corolle des fleurs est plus longue que son bec et sa langue, il choisit de voler le nectar en faisant des perforations à la base des fleurs. Dans la forêt de nuage des Andes, il a été observé en train de voler le nectar des genres Fuchsia, Aphelandra et Passiflora.

L’Héliange mars est l’une des principales espèces de colibris associées au curuba (Passiflora mixta). Ce colibri agit comme voleur de nectar, tandis que le majestueux Colibri porte-épée (Ensifera ensifera) joue un rôle de pollinisateur.

Il se rassemble également dans les arbres en fleurs, notamment les Eucalyptus, avec le Colibri thalassin (Colibri thalassinus), le Colibri d’Anaïs (Colibri coruscans) et le Sylphe à queue d’azur (Aglaiocercus kingi). Il garde ses ailes ouvertes pendant de courtes périodes lorsqu’il se perche. La femelle construit son nid en forme de coupe avec de la mousse et quelques feuilles, des fibres végétales, des mousses et des lichens, à quelques mètres au-dessus du sol. Il fait partie des espèces pour lesquelles la préoccupation est mineure selon l’UICN.

La ville connectée

Suivez la Ville sur les réseaux sociaux

Réseaux sociaux

Suivez la Ville de Luxembourg sur les réseaux sociaux.