Passer au contenu principal

Nom

  • Nom courant (français) : Calliste rouverdin
  • Nom scientifique : Tangara gyrola

Étymologie

Le nom générique Tangara signifie « tepuy » au Brésil. C’est également un nom indigène utilisé pour décrire un oiseau multicolore porteur de graines. L’épithète spécifique Gyrola vient du latin gyrus, qui signifie « anneau » ou « cercle », faisant allusion au collier jaune sur la nuque de cette espèce.

Description

Il mesure 12 cm de long et pèse 17 g. Le plumage est principalement vert gazon avec une calotte rouge brique. Les juvéniles sont généralement plus pâles et leur calotte peut être brune. Il n’y a pas de dimorphisme sexuel chez cette espèce.

Répartition et habitat

Le Calliste rouverdin est présent du Costa Rica au nord de la Bolivie. Au Venezuela, on le trouve dans la Sierra de Perijá, dans les Andes de Táchira à Lara, dans les États de Barinas, Portuguesa, Falcón, Yaracuy, Carabobo, Guarico, Miranda, Anzoátegui, Monagas, Amazonas et Bolívar ainsi que dans le District de la capitale. Il réside dans les forêts submontagnardes, les forêts saisonnières, les forêts secondaires, les lisières de forêts et les plantations de café, à des altitudes allant jusqu’à 1 800 mètres.

Biologie et conservation

On observe des spécimens seuls, en couple ou en groupes familiaux. Les oiseaux forment des volées mixtes avec d’autres espèces de thraupidés, de guit-guits, de fauvettes et de verdiers. Ils effectuent des migrations altitudinales à la recherche de Miconia, Ficus et Cecropia en fruits. Ces arbres fournissent jusqu’à 60-70 % de l'alimentation du Calliste rouverdin. Il lui arrive de se nourrir également d’insectes, qu’il cherche sur les feuilles et les branches. Le nid en forme de coupe, situé à 2 à 4 m du sol, est construit uniquement par les femelles, principalement avec de la mousse. Les couvées sont composées de 2 œufs blancs avec des taches brunes, qui sont incubés pendant 13 à 14 jours. Les poussins restent au nid pendant 15 à 16 jours et sont soignés par les deux sexes. Globalement, l’espèce n’est pas menacée.

La ville connectée

Suivez la Ville sur les réseaux sociaux

Réseaux sociaux

Suivez la Ville de Luxembourg sur les réseaux sociaux.