Passer au contenu principal
menu

La vallée de la Pétrusse

La vallée de la Pétrusse, figurant sur de nombreuses prises de vue panoramiques, marque fortement le paysage pittoresque de la capitale. La vallée se définit d’un côté par ses rochers, qui complétaient de manière naturelle la forteresse, et de l’autre côté par son caractère vert qui se traduit par les arbres, haies, pelouses et fleurs.

La Pétrusse, un petit ruisseau d’eau canalisé dans les années 1930 est le centre de la vallée. Elle prend sa source dans la forêt de Dippach, et plus précisément au lieu-dit « Aalheck ». Ses affluents principaux sont l’Aalbaach et la Zéissengerbaach. La Pétrusse, qui compte une longueur de 12,8 km, traverse le quartier du Grund et se jette dans l’Alzette près de la rue St. Ulric.

Message du bourgmestre

Présentation du projet

Après une étude de faisabilité et de nombreuses concertations avec les administrations étatiques concernées, le projet se présente comme suit :

Réaménagement écologique de la Pétrusse

Le but étant de :

  • faire face à des débits de crue élevés,
  • tenir compte des nombreuses infrastructures situées au fond de la Vallée
  • et ne pas dégrader la situation des crues pour les parcelles privées situées dans la Vallée.

Le concept est caractérisé par les éléments suivants :

  • la démolition du profil en béton existant avec un rehaussement modéré du lit du cours d’eau,
  • l’élimination systématique sur un côté du mur existant longeant à certains endroits la Pétrusse permettant ainsi un élargissement du profil d’écoulement du cours d’eau,
  • l’aménagement d’un fond de lit afin de le rendre plus résistant face aux sollicitations extrêmes en cas de crues,
  • la construction d’une échelle à poisson au niveau de l’ouvrage situé rue St Ulric
  • et la construction d’un nouveau mur de soutènement en aval de l’écluse Bourbon du côté rive gauche (Ville).

Aménagement du parc sur les surfaces situées aux abords directs de la Pétrusse

Le projet de renaturation et de réaménagement de la vallée de la Pétrusse est marqué par la mise en œuvre des différents éléments suivants :

  • l’aménagement d’une surface de repos et de loisirs à l’entrée du parc côté rue St Ulric,
  • le renouvellement des espaces de jeux et des installations sportives telles que le fitness et le mini-golf à l’entrée du parc, du côté des rochers de la Ville-Haute,
  • l’intégration du Skatepark existant dans les nouveaux aménagements,
  • l’intégration des gradins et balcons à divers endroits des berges de la Pétrusse,
  • la mise en œuvre d’un chemin carrossable d’une largeur de 4,50 mètres longeant le cours d’eau sur toute la longueur de la vallée et d’un chemin non carrossable d’une largeur de 2 à 3 mètres, situé du côté opposé de la grande promenade, à proximité du cours d’eau,
  • la redéfinition des ouvrages d’art comprenant 6 nouveaux ponts (2 ouvrages carrossables et 4 pour piétons) remplaçant les ouvrages existants,
  • la réintroduction d’espèces piscicole grâce à l’installation d’une passe à poisson permettant la migration entre l’Alzette et la Pétrusse.

Estimation budgétaire

L’estimation budgétaire concernant la phase 1 de la revalorisation écologique de la vallée de la Pétrusse s’élève à 25.909.385,84 € ttc. Le financement est assuré par la Ville et par le Fonds pour la gestion de l’eau.

Restauration de l’écosystème

Le but principal de la revalorisation écologique de la vallée de la Pétrusse est de restaurer ses écosystèmes dégradés et artificialisés afin de revenir à un état plus naturel. Dans ce contexte, les conditions naturelles du cours d’eau doivent être rétablies, en particulier en enlevant le lit en béton du cours d’eau et en recréant un cours d’eau naturel ce qui améliorera l'équilibre de la faune et de la flore, des nutriments et de l'eau. Pour atteindre cet objectif, la plantation de végétaux locaux, mais aussi l’abattage d’arbres s’avèrent nécessaire. Par ailleurs, cette mesure permettra l'expansion des biotopes dans le milieu urbain et offrira par conséquent ainsi un habitat pérenne à de nombreuses plantes et animaux.

Dans un premier temps, il est essentiel qu’aucun arbre ne se trouve aux endroits où le cours d’eau coulera après le réaménagement et l’élargissement des berges. Les arbres fragilisés risqueraient de tomber et représenteraient un risque pour la sécurité des promeneurs et afin d'éviter que la qualité de l’eau ne se détériore davantage ces travaux de creusement doivent être effectués dans différentes zones. 

Ensuite, la mise en place d’une zone récréative engazonnée à hauteur de l’actuel aire de jeux et du mini-golf, dans en vue d’augmenter la qualité de vie et de favoriser la détente des citoyens et visiteurs nécessite également l’enlèvement de certains arbres.

Toujours est-il que, si un certain nombre d’arbres seront enlevés, la plantation de nouveaux arbres à des endroits stratégiques, tout comme la protection des arbres remarquables à proximité des interventions, est également prévue.

Déroulement du projet

La revalorisation écologique de la Pétrusse – un projet en 2 phases

Le projet de renaturation de la Pétrusse et la refonte du parc attenant se réaliseront en deux phases de construction, distinctes dans l'espace et dans le temps.

Le projet global se compose de plusieurs sous-projets, dont certains peuvent être réalisés indépendamment les uns des autres et certains sont spatialement dépendants et nécessitent des processus de construction complexes. Parmi ces travaux figurent la refonte de l'architecture paysagère et la replantation du milieu aquatique direct et du parc adjacent, la renaturation du lit du cours d'eau et de l'environnement hydrique direct, la redéfinition des infrastructures et des ouvrages d'art, la réalisation de constructions « First Flush », la mise en œuvre de mesures prises en termes d'approvisionnement et d’assainissement de l’eau, ou encore des fouilles archéologiques (église St Ulric). Enfin, les plantations et constructions temporaires en vue de la LUGA 2023 clôturent la phase 1 du projet.

Phase 1 : une exécution en plusieurs sections

La première phase du chantier couvre la zone de la vallée de la Pétrusse située entre l'embouchure de l'Alzette et l'écluse Bourbon. Le projet de construction a commencé en juin 2020 et s’achèvera au printemps 2023 avec la LUGA 2023 pour laquelle ce réaménagement écologique de la Pétrusse représente un élément important. 

  • Travaux préparatoires (parking provisoire, fouilles archéologiques à la place St Ulric)

Les fouilles archéologiques réalisées par le Centre national de recherche archéologique (CNRA) sur la place St Ulric ont commencé en mai 2020. Ces travaux se poursuivront en continu.

  • Renaturation du cours d’eau

Le lit en béton de la Pétrusse sera enlevé de manière à recréer une morphologie naturelle du cours d’eau. Le fonds du cours d’eau sera aménagé avec des pierres naturelles et les berges seront aménagées afin de créer des habitats naturels pour la faune et la flore. La plantation d’une ripisylve et la succession de végétaux sur les berges permettront la création d’un corridor écologique. Grâce à la renaturation, l’écoulement de l’eau sera plus naturel et la vitesse d’écoulement sera ralentie ce qui entraînera une baisse du risque d’inondation.

  • « First Flush »

La mise en œuvre des « First Flush » est indépendante des autres phases de construction. Ce projet qui sera réalisé au cours de l’année 2020, concerne la construction d’un ouvrage de captage « First Flush » au niveau du raccordement à la Pétrusse du réseau de canalisation d’eaux pluviales de la Ville à hauteur du pont Adolphe. La construction de celui-ci permettra une amélioration de la qualité des eaux, surtout lors de périodes sèches suivie d’averses intenses, en évitant qu’une pollution considérable liée principalement aux rejets du trafic routier et des dépôts atmosphériques soit dirigée vers la canalisation d’eaux pluviale et par la suite dans le cours d’eau de la Pétrusse. 

  • Aire de jeux / fitness / mini-golf / écluse Bourbon / échelle à poissons / Skatepark

Cette phase de construction comprend entre autre le démantèlement des murs de berge en place, le démontage de la protection de berge existante, la mise en œuvre du nouveau mur de berge dans le sens de l'écoulement à gauche, la renaturation et les terrassements associés, les ajustements de surface et les plantations. Afin de conserver un aspect visuel en accord avec le classement UNESCO des fortifications de la Ville de Luxembourg, des matériaux en pierres naturelles seront utilisés pour aménager certains nouveaux éléments muraux.

Ces travaux sont suivis par la mise en œuvre de l’échelle de poissons, de la zone récréative « Liegewiese » et du Skatepark (côté eaux et côté naturel).

Phase 2 : de l’écluse Bourbon à la rue d’Anvers

La phase 2 du projet consiste en la renaturation de la vallée de la Pétrusse et la refonte du parc attenant entre l'ancienne écluse Bourbon enlevée lors de la phase 1 et la rue d'Anvers à partir de printemps 2024 (après la LUGA 2023).

Informations pratiques relatives à l’accès

Le concept de circulation de parts-et-d’autre de la rivière a été partiellement repensé. Par conséquent les ponts existants seront démolis et de nouveaux passages au-dessus de la rivière renaturée seront intégrés. Les ponts et traversées actuellement installés dans la vallée de la Pétrusse seront conservés le plus longtemps possible pour permettre la circulation des visiteurs. Les machines de chantier empruntant les mêmes passages, se rendent sur le site via la rue de Prague et la rue de la Pétrusse ou la place St Ulric. 

Durant toute la durée des travaux, l’accès pour les piétons et cyclistes est garanti et une signalisation appropriée sera mise en place afin de se renseigner sur les déviations.

Un processus itératif entre nombreux acteurs

La renaturation de la Pétrusse est un projet plein de défis qui demande une collaboration étroite entre les Services de la Ville et ses partenaires externes, et de nombreux compromis de la part de tous les acteurs impliqués. 

C’est grâce à l’engagement et à l’échange permanent entre les syndicats d’intérêts locaux Grund et Hollerich, le Centre National de Recherche Archéologique (CNRA), le Service des sites et monuments nationaux (SSMN), la Commission nationale pour la Coopération avec l'UNESCO, et surtout le Ministère de l'Environnement, du Climat et du Développement durable, l’Administration de la Gestion de l’Eau (AGE), l’Administration de la Nature et des Forêts (ANF), l’Unesco et l’Administration des Ponts et Chaussées que tous les aspects en termes d’histoire, d’urbanisme, de mobilité, de biodiversité et au niveau du cours d’eau ont pu être pris en considération lors de la planification. 

Services VDL impliqués :

  • Service Canalisation
  • Service Communication et relations publiques
  • Service Parcs
  • Photothèque de la Ville de Luxembourg
  • Service Technologies de l’Information et de la communication