Passer au contenu principal
menu

Marx avec Harmonica

Dans le cadre du projet BABEL du « Mierscher Kulturhaus » et avec la collaboration de l’asbl « Solidarität mit Hörgeschädigten », cette production du théâtre des casemates offrait une traduction en langue des signes.
A l’occasion du 200e anniversaire de Karl Marx, le théâtre des casemates présentait une lecture de différents textes analytiques, militants, mais également un peu grotesques de Karl Marx. Hermann Treusch, ancien directeur de la « Freien Volksbühne Berlin » (harmonika).
Sélection de texte et lecture : Marc Limpach et Hermann Treusch
Musique : Michel Herblin (harmonica), Michel Reis (piano)
Production du théâtre des casemates avec le soutien de la Fondation Robert Krieps.

À part être

Avec une grande sensibilité tant artistique qu’humaine, les chorégraphes Annick Pütz et Thierry Raymond ont fait émerger des chorégraphies pour danseurs mobiles et à mobilité réduite. Le résultat a été touchant et étonnant, l’énergie qui s’y dégageait était intime et prenante à la fois. Une aventure saisissante !
Création dans le cadre du projet BlanContact

Danse, musique, objets en mouvement

accouche d’un espace
où s’abriter
s’en habiller
l’habiter d’habitudes
de rires et ritournelles

faiseur d’étrangetés

terre sans nom
proche étrange
où les chemins se croisent
juste sous la surface

Détails du spectacle

Direction artistique, chorégraphie : Annick Pütz, Thierry Raymond
Danseur : iovanni Zazzera
Danseurs des ateliers : blanContact Pierre Bangnowski, Sandra Beck, Michèle Besch, Irma Chenet, Jean-Marie Dummong, Martina Haasenritter, Nora Nouche Hoffmann, Antonio Mazzaro, Michael Meier, Patrick Racz, Fabienne Theisen, Steve Urbing, Tiziana Valenzano, Katalin Wagner, Dany Weber
Danseurs invités du collectif DADOFONIC : Cristiano Dias Andrade, Sandra Fernandes Fitas
Musiciens : Nicolas Billaux (Haut-bois) Florence Borgers (Piano, Contrebasse)
OEil externe manipulation d’objets : Frank Soehnle
Scénographie : Trixi Weis
Costumes : Dagmar Weitze
Création lumière : Nina Schaeffer
Habilleuse : Liette Majerus
Production : Mierscher Kulturhaus, Fondation Kräizbierg
Coproduction : Les Théâtres de la Ville de Luxembourg
Aide financière : Oeuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte
Réalisé avec le concours du Fonds culturel national Luxembourg
Avec le soutien de Fondation Indépendance, Ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région
Partenaires : TROIS C-L - Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois, collectif DADOFONIC

Gala « Inclusion »

Art et culture sans barrières

Lors de la quatrième édition du gala « Inclusion » dans le cadre des semaines de sensibilisation de la Ville de Luxembourg, l’art et la culture se sont rencontré à nouveau sans barrières. Au Conservatoire de Musique de la Ville de Luxembourg musique, danse, théâtre et poésie ont été présentés par des artistes exceptionnels.

Suite à la partie artistique, la Ville de Luxembourg a Invité à un vin d’honneur organisé avec différents ateliers du domaine « besoins spécifiques » : (APEMH, Autisme Luxembourg, Ligue-HMC, Op der Schock, Tricentenaire, Tridoc, Yolande-Coop).

Au programme

BlanContact

La danse vit du langage du corps, des gestes, des mouvements. Mais qu’en est-il, si le corps est réduit dans ses possibilités de mouvement ?
C’est ce qu’explorent depuis 10 ans les choréographes Annick Pütz und Thierry Raymond (qui est également psychomotricien diplômé), dans leur projet blancContact, un projet initié en 2007 par le Mierscher Kulturhaus et la Fondation Kraïzbierg. Leur but est de réunir des danseurs avec et sans besoins spécifiques. Dans leur production « À part être » la troupe a mis en évidence les possibilités d’expression particulières de tout un chacun – en démontrant une fois de plus qu’un handicap n’est pas toujours un obstacle. Lors du gala, deux extraits du spectacle ont été dévoilés au public - une aventure émouvante, touchante et pleine de surprises !

Collectif Dadofonic

« Häerzgeflüster am Tangoschrëtt ». Le collectif Dadofonic a présenté de courts extraits du monde de l’amour et de la musique : accompagnées du Swing et du Jazz et le rythme du Tango des personnages aussi élegants que beaux semblaient flotter à travers les attentes et les déceptions vers la plus grande des passions. 

Le public a pu se réjouir de découvrir un monde plein de charme, de positivité, de savoir-faire professionnel marié à une légèreté libératrice.

Le collectif DADOFONIC est un Atelier Protégé de la Ligue HMC. Les 13 artistes répètent tous les jours à Bertrange.

Noémie Desquiotz-Sunnen

Soprano luxembourgeoise, elle a suivi ses études au Conservatoire de la Ville de Luxembourg, ainsi qu’au Conservatoire national de région de Nancy. Elle a participé à de nombreux cours de spécialisation avec différents chanteurs d’opéra célèbres, e.a. Sylvia Geszty et Ingeborg Hallstein.En plus de son travail en tant qu’enseignante, chef de choeur et formatrice vocale, Noémie est souvent sollicitée comme soliste lors de nombreux concerts avec chorales et orchestres, au Luxembourg et à l’étranger. Elle a chanté dans diverses productions d’opéra. Elle a chanté entre autres le rôle de « Reine de la nuit » dans « Flûte enchantée » de Mozart...

Souffrante depuis 2013 d’une SLA, sclérose latérale amyotrophique, elle ne se laisse pas abattre par cette lourde maladie et son handicap et elle continue à se produire en tant que soliste. Le soir du gala elle va vous fasciner depuis son fauteuil-roulant avec sa voix magnifique, une voix qui fera vraiment ressortir l’acoustique du Conservatoire et qui vous restera gravée à jamais ...

Comme l’année dernière, Noémie a été accompagnée au piano par Pit Heyart : âgé de 32 ans, Pit Heyart a commencé la musique à l’âge de 7 ans à l’Ecole de Musique de Redange où il poursuit des cours de trompettes et de piano. Il continuera ensuite à pratiquer la musique en tant que loisir en suivant des cours au Conservatoire de Musique de la Ville de Luxembourg. Après l’obtention de son baccalauréat en lettres et en langues, il décida d’entamer des études de musique à l’Université P. Verlaine de Metz en musicologie et à la « Hochschule für Musik und Tanz Köln ». Bien qu’ayant mis pendant ses études l’accent sur le volet pédagogique, il n’en reste pas moins un pianiste, fortement inspiré par ses professeurs, particulièrement : Mme K. Reifenrath au Luxembourg et M. R. Braun à Cologne.

Jean Ziata

Un autre artiste important à ne pas oublier. Après quelques années de pause au Gala, Jean a fait son retour. Son accordéon et sa guitare font partie de lui comme l’eau pour vivre. Aveugle, originaire de l’Afrique, cet artiste a grandi au Luxembourg et il puise dans son extraordinaire répertoire.

Fräncki Friederich, comédien, écrivain et jongleur du Collectif Dadofonic ainsi que Madeleine Kayser, référente pour besoins spécifiques de la Ville de Luxembourg ont guidé le public à travers la soirée.

A la suite de la partie artistique, la Ville de Luxembourg a invité à un vin d’honneur exceptionnel, organisé en lien avec plusieurs associations du domaine des besoins spécifiques. Rencontres avec les artistes, délicieuses bouchées et convivialité ont été au programme pour clôturer la soirée.

This is my bed

La Fondation EME (Ecouter pour Mieux s’Entendre) a été ravie de proposer un projet conçu et réalisé pour des personnes atteintes d’autisme, ou d’un polyhandicap physique et/ou mental : « This is my bed ». Ce spectacle a été créé par la « English Touring Opera » pour des personnes à besoins spécifiques en collaboration avec la Perseid School et avec le Polka Theatre à Wimbeldon.

Après les spectacles The Midnight Moon, RedBlueGreen, Spin, Rumbled et Different, l’ensemble The English Touring Opera est revenu pour la sixième fois au Luxembourg avec leur nouveau spectacle interactif pour un public avec besoins spécifiques : une expérience multi-sensorielle et fabuleuse.

Durée

Pendant trois jours, plus de 300 enfants et adultes à besoins spécifiques ont eu la possibilité de participer à ces spectacles interactifs et fantastiques. Le spectacle a été présenté à l’Espace Découverte de la Philharmonie au rythme de 3-4 séances par jour.

Public cible

Toutes les institutions pour personnes à besoins spécifiques du Luxembourg ont été invitées à participer.

En 2017, 367 personnes s'étaient rendues à la Philharmonie. Séparées en groupes de maximums 40 personnes, les neufs shows répartis sur les trois jours affichaient complets.

Intervenants

Tim Yealland (régisseur), Pete Letanka (compositeur), Abigail Kelly (chanteuse), Bradley Travis (chanteur), Joana Marie Skillett (chanteuse)