Zum Hauptinhalt gehen
Menü

Abécédaire des plaisirs au/du cinéma

Le plaisir au cinéma n’est pas un plaisir abstrait, éthéré, un plaisir esthétique désintéressé, mais c’est avant tout un plaisir du corps de l’individu tout entier. Une jouissance protéiforme qui d’abord résonne avec la fiction et les personnages que présentent le film, avec les petits et grands moments de bonheur incarnés dans l’univers spatio-temporel du récit. Le plaisir, dans Marius et Jeannette, de se retrouver, tous, pour se taper l'aïoli, avec de grands verres de rosé, et de chanter l'Internationale à tue-tête dans le mistral. La coolitude incarnée par Jeff ‘The Dude’ Lebowski, faite de fainéantise, d’hédonisme et de bowling. Les films qui sont traversés par des étincelles de bonheur ou connaissent des fins heureuses sont légion.

Mais les plaisirs au cinéma, ce sont aussi les plaisirs intrinsèques du cinéma, de ses codes, genres et feux d’artifices qui illuminent l’écran. Plaisirs scopophiliques de l’oeil qui jouit devant le pétillement de la fameuse ‘Lubitsch Touch’, devant le dépaysement de l’orientalisme cinématographique ou encore le magnétisme des grandes divas de l’âge d’or hollywoodien.

Embarquez-vous donc pour une flânerie estivale à la Cinémathèque promettant d’être hédoniste de A à Z !

Les séances de la rétrospective

Little Miss Sunshine

Je  01   |  08    à 20h30 

Happy End

USA 2006 | vostf | 101’ | c |  De : Jonathan Dayton et Valerie Faris | Avec : Greg Kinnear, Toni Collette, Abgail Breslin,Steve Carell,  Alan Arkin, Paul Dano
►Oscars: Meilleur acteur-rôle secondaire (Alan Arkin), Meilleur scenario original, 2007

Les Hoover ont beau ne pas incarner un modèle de famille équilibrée, quand Olive reçoit une invitation à concourir pour le titre de ‘Little Miss Sunshine’ en Californie. Ensemble, ils entament un voyage tragi-comique…

Une invraisemblable smala, semblant tout droit sorti d’un dessin animé…un road movie frénétique à l’irrésistible humanité, dont personne, pas même le spectateur, ne sort indemne. Et le happy end est au diapason…Une réussite majeure, tant au niveau de la finesse d’écriture, de l’observation au scalpel que de l’interprétation d’ensemble.
…une comédie routière et familiale qui tient toutes ses promesses, à commencer par la plus importante : faire rire.

Sideways

Ve   02   |  08    à 20h30 

In vino veritas

USA 2004 | vostf | 126’ | c | De : Alexander Payne | Avec: Paul Giamatti, Thomas Haden Church, Virginia Madsen | D’après : le roman éponyme de Rex Pickett
►Oscar du Meilleur scénario, 2005

Deux amis quadras se retrouvent, juste avant le mariage de l’un, juste après le divorce de l’autre. Ils improvisent une virée sur la route des vins de Californie…

Sideways prend la pari risqué, mais réussi, d’utiliser le vin comme métaphore de la magie, du mystère et de la puissance de l’existence. (…) Qui aurait parié qu’un film dédié à la dégustation du vin puisse s’imposer comme un divertissement d’une si haute tenue !
…rythmé par une musique jazzy, le film acquiert peu à peu une enivrante vitesse de croisière, filant crescendo vers des gags cocasses et des idylles contrariantes.

Happy-Go-Lucky

Lu   05   |  08    à 20h30 

Joie de vivre

GB 2008 | vostf | 118’ |  c  |  De : Mike Leigh |  Avec :  Sally Hawkins, Alexis Zegerman,  Samuel Roukin, Andrea Riseborough, Eddie Marsan
►Ours d’argent de la Meilleure actrice, Festival de Berlin, 2008

Institutrice, Poppy vit avec sa colocataire Zoé. Déjantée et toujours joyeuse, elle prend la vie du bon côté, que ce soit avec ses amis ou à l'école…

Si ce film a une intention, c'est de dire aux gens que le bonheur peut être contagieux.
Happy-Go-Lucky est ensoleillé, drôle, vif, tendu, acéré, il s'impose d'emblée comme une pure merveille...

The Night Porter

Ma  06   |  08    à 20h30 

Kinky Movies

Il portiere di notte Italie 1973 | vo(anglaise)stf | 115’  | c | De : Liliana Cavani | Avec: Dirk Bogarde, Charlotte Rampling, Philipe Leroy, Gabriele Ferzetti, Isa Miranda

Une survivante des camps de concentration renoue la liaison sadomasochiste avec son tortionnaire nazi d’alors….

Ce film fut diversement accueilli au moment de sa sortie. Il fut admiré par des esprits éclairés qui virent en ce film une œuvre d’une beauté plastique et d’une force dramatique exceptionnelles. Des esprits chagrins lui reprochèrent son étrange fascination pour le nazisme. Toutes ces critiques ne peuvent nous empêcher d’admirer ce film audacieux et dérangeant qui peut soutenir la comparaison avec son illustre modèle: Les Damnés du grand Luchino Visconti.
Liliana Cavani essaie de démonter le mécanisme de la fascination nazie. Non qu'elle l'analyse là où la raison se révèle impuissante, où la logique s'évanouit, où la morale n'a rien à voir, là où règnent l'obscur, l'inconscient, l'inavoué et l'inavouable, comment analyser ? Mieux vaut montrer.

Design for Living

Me  07   |  08    à 20h30 

Lubitsch Touch

USA 1933  | vostf  |  91’ |  De : Ernst Lubitsch  | Avec : Fredric March, Gary Cooper, Miriam Hopkins, Edward Everett Horton  |  D’après: la pièce de Noel Coward

Deux artistes américains partageant un appartement à Paris tombent tous les deux amoureux de la belle et spirituelle Gilda qui ne peut se décider entre les deux prétendants. Ils décident alors d'emménager tous les Trois…

Pour contourner le code Hays, Lubitsch a mis au point un art subtil de la suggestion. Il cache la licence sous l’élégance et la grivoiserie sous le double sens. Eloge du ménage à trois et de la bohème, cette comédie insolente est aussi l’éloge de la critique. C’est en effet, grâce à la pertinence du jugement et à la fermeté de la délicieuse Miriam Hopkins que le peintre Gary Cooper et l’auteur dramatique Fredric March resteront de vrais artistes…
Si Trouble in Paradise et Design for Living marquent le triomphe du style Lubitsch, dépouillé, aigu, transparent, elliptique, c’est aussi parce qu’ils sont des miracles d’économie. Quand tout se passe en dehors du champ, il ne reste plus sur l’écran que l’essentiel – une horloge, une porte fermée -, peu coûteux à filmer, mais combien riche de ce qui n’est pas montré.

Total Recall

Lu   12   |  08    à 20h30 

Mind Game

USA 1990 | vostf | 109’ | c | De : Paul Verhoeven | Avec : Arnold Schwarzenegger, Sharon Stone, Rachel Ticotin | D’après la nouvelle „We Can Remember It For You Wholesale‘ de Philip K. Dick

An 2084. La planète Mars est devenue une colonie de la Terre. Douglas Quaid constate, en cours de test, que sa vie sur terre n’est qu’un rêve éveillé, organisé depuis Mars auprès d’une splendide jeune fëmme…

On y retrouve plusieurs des thèmes de prédilection de l’auteur culte Philip K.Dick, comme la recherche de l’identité, la perception, les souvenirs, la réalité et la fiction, mais jamais aux dépens de l’action.
Pour une fois une histoire démente d'anticipation dépasse le racolage psychédélique pour nous plonger dans le plaisir revigorant de la meilleure science-fiction.

Touch of Evil

Ma  13   |  08    à 20h30 

Noir

USA 1958  | vostf | 95’ | De : Orson Welles | Avec : Charlton Heston , Orson Welles, Janet Leigh, Marlene Dietrich, Akim Tamiroff, | D’après : le roman ‘Badge of Evil’ de Whit Masterson

Sur la frontière mexicano-américaine, deux flics s’affrontent…

…une série de scènes audacieuses et complexes ont valu à Touch of Evil sa réputation d’’épitaphe du film noir. Welles exagère la théâtralité des éléments stylistiques et confine à l’hyperréalisme, grâce au piqué de la photo noir et blanc de Russell Metty et à la musique de Henry Mancini mêlant airs latinos, jazz et rock’n’roll. La poursuite finale offre un délire visuel et sonore flamboyant. Un chef-d’œuvre d’une extravagance superbe.
Un film noir tout à la fois ambigu, baroque et lumineux. La figure du génie se transforme en visage d’effroi, Orson Welles se détruit le portrait et le corps, brouillant toutes les frontières entre le bien et le mal, la vérité et le mensonge. Le film est aussi une vraie charge, rare à l’époque, contre le racisme. Welles crée les codes, bouleverse les références et suscite l’imitation. Deux guest-stars de choix font leur apparition dans le film, Marlene Dietrich (grimée en gitane, diseuse de bonne aventure) et Zsa-Zsa Gabor.

The Last Samurai

Me  14   |  08    à 20h30  

Orientalisme

USA 2003 | vostf | 154’ | c | De : Edward Zwick | Avec : Tom Cruise, Ken Watanabe, Timothy Spall

En 1876, un héros de la guerre de sécession traumatisé, renaît en découvrant la mode de vie et le sens de l’honneur des samouraïs…

Le film est un voyage initiatique, la quête d'un homme à la recherche de son honneur perdu, le choc de deux cultures, deux civilisations. C'est un très beau moment de cinéma.
… l'occasion de voir Tom Cruise manier le bâton, le sabre et le pistolet. Et de plonger dans les grandes batailles qui opposèrent, dans le Japon de la fin du XIXe, l'ancien monde des samouraïs sur le point de disparaître et le nouveau monde impérial en train de naître.

My Week with Marilyn

Lu   19   |  08    à 20h30 

Poupoupidou

GB-USA 2011 | vostf+all | 99’ | c | De :  Simon Curtis |  Avec Michelle Williams, Eddie Redmayne, Kenneth Branagh, Emma Watson, Judi Dench

Au début de l’été 1956, Marilyn Monroe se rend en Angleterre pour la première fois. En pleine lune de miel avec le célèbre dramaturge Arthur Miller, elle est venue tourner The Prince and the Showgirl, le film qui restera célèbre pour l’avoir réunie à l’écran avec Sir Laurence Olivier, véritable légende du théâtre et du cinéma britanniques, qui en est aussi le metteur en scène…

My Week with Marilyn porte un regard intime et rare sur l’icône de Hollywood, en racontant le lien aussi bref que puissant qui s’est noué entre l’actrice et le jeune Colin Clark, obscur assistant sur le plateau. Quarante ans plus tard, Clark racontera ce qu’il a vécu au fil des six mois de ce tournage mouvementé dans son livre, ’The Prince, the Showgirl and Me’. Son second livre, ‘My Week With Marilyn’, relate la semaine magique qu’il a passée, seul, avec la plus grande star de cinéma du monde.
Non content de découvrir une Marilyn irrésistiblement manipulatrice, on se régale des coulisses d'un tournage sous haute tension, avec des acteurs à la taille exacte de leurs personnages (...) Michelle Williams dans le rôle-titre est troublante et fascinante comme l'était Marilyn.

Walkabout

Ma  20   |  08    à 20h30 

Poésie

GB-Australie | vostf | 95’ | c | De : Nicholas Roeg | Avec : Jenny Agutter, Lucien John, David Gulpilil | D’après : le roman éponyme de James Vance Marshall

Deux adolescents Australiens, un frère et une sœur, se retrouvent abandonnés dans le bush. Survivant tant bien que mal dans le désert hostile, ils rencontrent un jeune Aborigène en plein  ‘walkabout’, une errance initiatique rituelle…

Ce film qui fut tourné en Australie, bénéficie de décors naturels splendides que met en valeur une superbe photographie. Œuvre simple et humaniste, toute empreinte de sensibilité et même, à certains moments, de poésie.
Ce film profond mais insaisissable incite constamment à réfléchir, ou à accepter que certains mystères ne devraient jamais être percés. L’histoire de ce voyage initiatique commence et s’achève sur des suicides que rien ne permet de comprendre. (…) Roeg a opté pour un traitement plus elliptique et énigmatique du roman culte. Au travers de dialogues apparemment anodins, se joue une tragédie de la métamorphose...

Swimming Pool

Me  21   |  08    à 20h30  

Piscine

France 2003 | vo | 102’ | c | De : François Ozon | Avec: Charlotte Rampling, Ludivine Sagnier, Charles Dance

Sarah Morton, auteur anglais de polars à succès, se rend en France dans le Luberon, dans la maison de son éditeur, pour se reposer et travailler. Mais une nuit, Julie, la fille française de ce dernier, débarque dans la demeure et vient perturber la quiétude de la romancière...

Les différents degrés de lecture, la richesse émotionnelle du scénario, la force de l'atmosphère et la justesse de l'interprétation procurent un plaisir infini.
Lorsque l’on croit connaître la clé de l’intrigue (mais est-on certain ?), on n’a qu’une envie : revoir le film pour apprécier les subtilités de la mise en scène, pour découvrir les indices distillés, pour admirer l’intelligence qui a présidé au choix des décors, des costumes, des comédiens. Une œuvre accomplie qui intrigue et fascine.

Pauline à la plage

Je   22   |  08    à 20h30 

Plage et bikinis

France 1983  | vo  |  94’ |  c  | De : Eric Rohmer  | Avec : Amanda Langlet, Arielle Dombasle, Pascal Greggory, Féodor Atkine

Chassés-croisés amoureux sur une plage normande, à la fin d’un été où la jeune Pauline, auprès de sa cousine Marion, fait l’apprentissage des jeux de l’amour…

Après son divorce, Marion décide de terminer l'été sur la côte normande, en compagnie de sa cousine Pauline. Les deux jeunes femmes vont vivre des histoires d'amour inattendues...

Tel un funambule sur un fil, Eric Rohmer oscille, mais sans jamais basculer d’un côté ou de l’autre, entre comique et émotion. Naît alors une comédie grâcieuse, cruelle et sensuelle, où les plus jeunes des personnages (Pauline et Sylvain) se révèlent aussi les plus mûrs. Pauline est un film rare dans le cinéma français.
Avec ce chassé-croisé en apparence anodin, Rohmer analyse avec une ironie parfois cruelle diverses attitudes face à l’amour…

Pulp Fiction

Ve   23   |  08    à 20h30  

Quentin

USA 1994 | vostf | 154’ | c |  De : Quentin Tarantino | Avec : John Travolta, Samuel L. Jackson, Bruce Willis, Uma Thurman, Harvey Keitel, Tim Roth, Christopher Plummer
Palme d’Or, Festival de Cannes, 1994 ; Oscar du Meilleur scénario original, 1995

L'odyssée sanglante et burlesque de petits malfrats dans la jungle de Los Angeles …

Tarantino joue des codes des films de genre et des personnages clichés pour donner une composition loufoque, qui oscille entre la comédie de proximité et le film noir, le tout imbibé d'absurde et de clins d'œil aux recoins obscures du cinéma et de la pop culture.
La classe Tarantino. Des dialogues à grimper aux rideaux et une manière d'agencer le récit à réveiller les morts.

A Midsummer Night’s Dream

Lu   26   |  08    à 20h30 

Rom-com

GB-USA-Italie 1999 | vostf |  116’ | c | De : Michael Hoffman |  Avec : Kevin Kline, Michel Pfeiffer, Rupert Everett, Stanley Tucci, Calista Flockhart, Christian Bale, Sophie Marceau | D’après : la pièce éponyme de William Shakespeare

Dans un bois enchanté, un lutin espiègle provoque de surprenants chassés-croisés amoureux…

Avant même d’être un plaisir pour les oreilles sensibles au lyrisme de Shakespeare, cette prestigieuse adaptation est une fête pour les yeux : palais ensoleillés, sous-bois ombragés, effets numériques enchanteurs, costumes luxueux et maquillages superbes servent une distribution de haute-volée…
La transposition de l’intrigue dans la Toscane du XIXe siècle permet des balades en vélocipède à travers une campagne verdoyante et une forêt luxuriante où s’ébattent des elfes à longues oreilles et Michelle Pfeiffer en reine des fées !

Monkey Business

Ma  27   |  08    à 20h30 

Screwball Comedy

USA 1952 | vostf | 97’ | De : Howard Hawks | Avec : Cary Grant, Ginger Rogers, Marilyn Monroe, Charles Coburn

Le savant Barnaby Fulton travaille à une cure de rajeunissement. Cette drogue miracle, accidentellement mise au point par un chimpanzé de laboratoire, provoque le rajeunissement du savant et de sa fëmme…

Une comédie géniale et un chef-oeuvre de Hawks C’est aussi un grand film érotique, ne serait-ce que pour cette scène énorme où un vieux monsieur très digne soudainement déchaîné, poursuit Marilyn Monroe en dirigeant le jet du siphon d’eau vers le postérieur de celle-ci.
Réflexion amusée sur l’adulte – encombré d’inhibitions ! – opposé à l’enfance, l’état de grâce que chacun voudrait retrouver. Le scénario ménage des sous-entendus sexuels surprenants. Il prend sa dimension burlesque dans le dernier tiers, notamment quand Barnaby, grimé en Indien, décide de scalper le soupirant de son épouse…Les gags et les répliques fusent dans tous les sens.

Jaws

Me  28   |  08    à 20h30 

Summer Blockbuster

USA 1975 | vostf | 124’ | c | De : Steven Spielberg | Avec : Roy Scheider, Robert Shaw, Richard Dreyfuss | D’après : le roman éponyme de Peter Benchley
►Oscars : Meilleure musique (John Williams), Meilleur montage, Meilleur son, 1976

A quelques jours du début de la saison estivale, les habitants de la petite station balnéaire d'Amity sont mis en émoi par l’apparition d’un requin…

…l’efficacité de la mise en scène garantit à chaque vision nouvelle suspense et surprise. Spielberg parvient à dessiner de vrais personnages, sans jamais nuire à l’action. (…) C’est ‘Moby Dick’, revisité par un (grand) enfant du pop art, traquant nos angoisses et nos peurs.
…le film de mer le plus effrayant jamais réalisé.

Beasts of the Southern Wild

Je   29   |  08    à 20h30 

Sundance Hit

USA 2012 | vostf+all | 93’ | c | De : Benh Zeitlin | Avec : Quvenzhané Wallis, Dwight Henry, Levy Easterly
► Grand Prix du Jury, Festival du film de Sundance, 2012

Hushpuppy, 6 ans, vit dans le bayou avec son père. Brusquement, la nature s'emballe, la température monte, les glaciers fondent, libérant une armée d'aurochs. Hushpuppy décide de partir à la recherche de sa mère disparue...

Beasts est une oeuvre hypnotique, une expérience sensorielle qui, mieux que de longs discours, parvient à transmettre quelque chose d'essentiel. Une leçon de vie à la portée universelle.
Entre odyssée fantastique, fable naturaliste et film apocalyptique, le jeune cinéaste invite à une expérience cinématographique unique : choc visuel garanti (...) Un voyage émotionnel d'une intensité rare.

Strangers on a Train

Ve   30   |  08    à 20h30 

Suspense

USA 1951 | vostf | 100’ |  De : Alfred Hitchcock | Avec : Farley Granger, Robert Walker, Ruth Roman, Leo G. Carroll | D’après : le roman éponyme de Patricia Highsmith 

Un champion de tennis est abordé dans un train par un inconnu qui lui propose un étrange marché : il supprime sa femme encombrante si celui-ci se charge d'éliminer son propre père. Croyant avoir à faire à un fou, le tennisman ne lui prête aucune attention. Peu de temps après, sa femme est assassinée...

Un des sommets de l’œuvre de Hitchcock, un de ses films les plus troubles et les plus inquiétants! Le film atteint la perfection, par ses effets de montage et ses trouvailles visuelles.
Le roman de Patricia Highsmith comporte des éléments qu’on retrouve dans quasiment tous les films de Hitchcock: fascination pour le meurtre, situations embrouillées et pulsions homosexuelles à peine refoulées.

Singin’ in the Rain

Lu   02   |  09    à 20h30 

Singing & Dancing

USA 1952 | vostf | 102’ | c  | De : Gene Kelly, Stanley Donen  |  Avec : Gene Kelly, Debbie Reynolds, Jean Hagen, Donald O’Connor, Cyd Charisse           

Don Lockwood et Lina Lemont forment le couple star du cinéma muet à Hollywood. Quand le premier film parlant sort, tous deux doivent s’accommoder et tournent leur premier film du genre…

L’éblouissant scénario, la recréation en Technicolor du Hollywood des années folles, le rythme et l’inventivité de la mise en scène font de ce film un chef-d’œuvre qui cumule les moments d’anthologie.
Singin’ in the Rain fait partie de ces chefs-d'oeuvre qui donnent à respirer l'amour du cinéma par tous les pores de la pellicule. Ce film élève la comédie musicale au rang de perfection et le cinéma à celui d'un art populaire imperméable au temps.

Sleeper

Ma  03   |  09    à 20h30 

Time Travel

USA  1973 | vostf | 88’ | c | De : Woody Allen |  Avec : Woody Allen, Diane Keaton, John Beck

En 2173, un homme congelé est ramené à la vie par des chirurgiens révolutionnaires. Arrêté, il se débat dans une société gadgetisée dont la vie est reglée par des robots…

Un névrosé perdu dans une vision dystopique de l’avenir nourrie par des films comme 2001 : A Space Odyssey et THX 1138. Allen joue un gaffeur maladroit entraîné dans des activités évolutionnaires vouées à remplacer une tyrannie par une autre. (…) Cela va des pointes contre les mœurs de l’époque vues sous un angle futuriste déformé (on a prouvé que les nourritures grasses et le tabac sont meilleurs pour la santé que les produits diététiques) au burlesque (banane géante) en passant par une séance de déprogrammation mentale qui se transforme en remake de A Streetcar Named Desire !
Malgré l’abondance de one-liners typiquement alleniens, Sleeper est, de tous ses films, le plus axé sur le comique visuel. Ce comique visuel, à base de pantomime burlesque, de poursuites, de chutes, est curieusement traditionnel…

Duck Soup

Me  04   |  09    à 20h30 

Ubuesque

USA 1933  | vostf | 68’ |  De : Leo McCarey  | Avec : Groucho Marx, Harpo Marx, Chico Marx, Zeppo Marx, Margaret Dumont, Louis Calhern 

Le farfelu Rufus T. Firefly est nommé chef d’État de la république de Freedonia et fait la guerre à son intrigant voisin, la Sylvanie…

Le film le plus corrosif des Marx par ses implications politiques et sociales. L’égoïsme éhonté de Groucho dans le rôle d’un dictateur ubuesque, le sabotage dévastateur du protocole par l’ensemble des frères, discréditent toute activité humaine – surtout la guerre, ramenée aux jeux et aux caprices de sales gosses.
Le comique, quand il est de cette qualité, peut avoir une force de destruction et une force de persuasion d'autant plus efficaces qu'elles sont masquées et n'agissent que par contrecoup.

Western

Je   05   |  09    à 20h30 

Vadrouille

France 1997 | vostang | 124’ |  c  | De : Manuel Poirier  | Avec :  Sergi López, Sacha Bourdo, Elisabeth Vital
► Prix du jury, Festival de Cannes, 1997

C'est l'histoire de Paco et Nino. Paco, l'Espagnol qui plait aux femmes et Nino, petit émigré russe, qui marchent tous deux sur les routes de Bretagne. Ils se rencontrent, c'est l'aventure de leur amitié et de leurs nombreuses rencontres…

Ce western breton, ce road-movie pédestre nous entraîne au gré du vent, des coups de cœur, des imprévus, sur des routes peu fréquentées, à la découverte de la générosité, de l’amour et surtout de l’amitié. C’est un film drôle, un film en liberté fait de rencontres, de beuveries, d’engueulades et de rigolades. Une œuvre euphorisante et tonique sur le bonheur de vivre.
Cinéma direct, cinéma modeste, cinéma de la proximité extrême. La clé de tout ça – cet « Il était une fois dans l’Ouest bucolique et contemporain » ne prend pas ses personnages pour des prunes !

Body Double

Ve   06   |  09    à 20h30 

Voyeurisme

USA 1984 | vostf | 114’ | c | De : Brian De Palma | Avec:  Craig Wasson, Melanie Griffith, Gregg Henry

Jack, jeune comédien au chomage souffrant de claustrophobie, occupe pendant quelque temps l'appartement d'un ami. Profitant de la vue panoramique, il observe sa charmante voisine, Gloria, dont il ne tarde pas à devenir fou amoureux. A force de l'épier, il assiste un jour à l'assassinat de la jeune femme...

De Palma, une fois de plus, s’y entend en manipulation, voyeurisme, exhibitionnisme, jeu de double et de dupe. Point de départ : un hommage à Hitchcock et à Rear Window. (…) Caméra virevolante, technique brillante, atmosphère oppressante et Melanie brûlante, De Palma nous donne le tournis…
Body Double est un film de suspens en trompe l’œil, De Palma qui joue sur l’artificiel des apparences ne cherche pas un instant à clarifier l’intrigue comme s’il voulait que le brouillard de voyeurisme où se débat son héros étouffe aussi le spectateur. C’est bien dans la forme que se révèle la maîtrise du cinéaste. La haine du réalisme le pousse à saturer les couleurs, à rallonger les travellings et à multiplier les césures horizontales et verticales de son cadre. De Palma envoûte, faisant agir sur un rythme légèrement décalé d’ignobles personnages glacés.

Memento

Lu   09   |  09    à 20h30 

Whodunit

USA 2000 | vostf | 113’ | c | De : Christopher Nolan | Avec : Guy Pearce, Carrie-Anne Moss, John Pantoliano        
Prix du jury et Prix de la critique, Festival du cinéma américain de Deauville, 2000 

 Un amnésique chronique veut retrouver le meurtrier de sa femme. Il note chaque indice afin de se souvenir ultérieurement…

Memento repose sur une construction narrative implacable, et sur une idée forte: le récit nous est délivré à rebours, par petites scènes de 2-3 minutes. Nolan jongle avec les flashes-back, déconstruit sa trame en puzzle pour mieux la décortiquer et la rendre étonnamment riche et rigoureuse, manipule le spectateur tout autant que son personnage. (…) Un film audacieux et original.
…le scénario ménage des zones d'ombre à donner le vertige, en exhibant la mécanique de la mémoire.

Maverick

Ma  10   |  09    à 20h30 

Western (for boys and girls)

USA 1994  |  vostf+all  |127’ | c | De : Richard Donner | Avec: Mel Gibson, Jodie Foster, James Garner, James Coburn, Alfred Molina

Alors qu'il s'apprête à participer au tournoi du siècle, Maverick, professionnel du poker, se retrouve sans le sou, menacé de mort par un mauvais perdant et en butte aux provocations d'une jeune et belle joueuse …

Héros d’une série des années 50 célèbre aux Etats-Unis, Bret Maverick, cow-boy flegmatique, revit ici sous les traits de Mel Gibson. Le scénario trouve le ton juste, celui d’une parodie respectueuse. Les personnages sont vivants et colorés, les dialogues et les situations pleins d’ironie et de drôlerie. Un western pour (sou)rire, ni trop sérieux ni trop loufoque.
On ne s’ennuie jamais, et surtout, le plaisir qu’a pris le couple vedette à jouer dans un western est communicatif. On jubile avec eux.

Fritz the Cat

Me  11   |  09    à 20h30 

X-rated

USA 1972 | vostf  | 78’ | c | De : Ralph Bakshi | D’après : les bandes-dessinées de Robert Crumb

Un chat étudiant, las de se morfondre sur les bancs de l’université, décide de découvrir la vie et ses voluptés…

Cannes 1972: Fritz the Cat fait un tabac à la Semaine de la critique. Le monde entier découvre ce héros de la contre-culture américaine, créé par le dessinateur Crumb, au début des années 60. Fritz drague, se shoote, partouze. (…) L’animation est fantastique, la couleur criarde, les idées visuelles fusent…
Excellent animation and montage shore up a plot which has a few howls, several chuckles and many smiles.

Dead Calm

Je   12   |  09    à 20h30 

Yachting

Australie 1989 | vostf | 96’ | c | De : Phillip Noyce | Avec : Nicole Kidman, Sam Neill, Billy Zane | D’après : le roman éponyme de Charles Williams

Un couple isolé en mer sur un yacht recueille le seul rescapé d’un autre navire...

Les couleurs éclatantes du décor sont de parfaites sources d’angoisse : la blancheur du bateau attend d’être ensanglantée, le bleu uni de l’eau d’être troublé par la chute d’un corps…Un enfer triangulaire et naval.
Thriller marin, Dead Calm sécrète une impression mêlée d’enfermement et d’infini due au décor choisi. Atmosphère qui renforce encore le sentiment de malaise et l’angoisse que fait naître ce huis clos violent dont le rythme soutenu entretient un malaise qui ne se dément jamais. Et Phillip Noyce maîtrise parfaitement son sujet.

Ghost Dog : The Way of the Samurai

Lu   16   |  09    à 20h30 

Zen

USA 1999 | vostf  | 116’ |  c  | De :  Jim Jarmusch | Avec :  Forest Whitaker, Henry Silva, John Tormey, Cliff Gorman  

Fasciné par l’éthique des guerriers japonais, un mystérieux tueur à gages surnommé Ghost Dog échoue un jour dans une mission et devient une cible à son tour…

Ghost Dog est une œuvre zen, ludique, non dépourvue de profondeur qui mélange savamment l'humour décalé et le film noir. C'est une sorte de peinture intelligente sur un exemple de rupture sociale…
…une superbe balade funèbre, à la fois désinvolte et tragique.

Die
Dienststelle kontaktieren

Kontakt

Cinémathèque

17, place du Théâtre
L-2613 Luxembourg
Administration, archives et bibliothèque
10, rue Eugène Ruppert
L-2453 Luxembourg

Öffnungszeiten

Vorführungszeiten im Sommer – Montag bis Freitag

Tägliche Aufführungen um 18:30 und 20:30 Uhr Kartenverkauf ab 30 Minuten vor Vorstellungsbeginn

Vorführungszeiten im Sommer – Samstag und Sonntag

Samstag: 19:00 und 21:30 Uhr Sonntag: 15:00, 17:00 und 20:30 Uhr