Egalité entre femmes et hommes

La Ville s'engage pour l'égalité des chances des femmes et hommes et des filles et des garçons dans tous les domaines de vie.

Elle reconnait les besoins différenciés des femmes et des hommes, des filles et des garçons et les prend en compte à travers son offre de services publics et d'activités culturelles, sportives et de loisirs afin d'être une ville de qualité pour l'ensemble de ses citoyennes et citoyens.

Le 23 mars 2009 la Ville de Luxembourg a signé la charte européenne pour l'égalité des femmes et hommes (pdf) dans la vie locale. Comme signataire de la charte, la Ville est invitée à mettre en œuvre, sur son territoire, les engagements définis dans les trente articles de la Charte.

Pour assurer la mise en œuvre, la Ville s'est engagée à élaborer un plan d'action communal qui fixe les priorités, les actions et les ressources nécessaires à sa réalisation. La Ville s'est également engagée à collaborer avec les institutions et organisations de son territoire afin de promouvoir l'égalité et la diversité des femmes et hommes, sa richesse et ses défis.

Le plan d'action (pdf) est l'outil de mise en œuvre de la politique communale de l'égalité entre femmes et hommes et a été élaboré selon la méthodologie des « 4 étapes Gender Mainstreaming » :

  1. Analyse de la situation de départ ;
  2. Définition des objectifs à atteindre sur une période de 4 ans pour améliorer la situation de départ ;
  3. Détermination des actions qui permettent l'atteinte des objectifs, fixation des indicateurs, des délais et choix des partenaires pour la mise en œuvre ;
  4. Evaluation du progrès par rapport aux indicateurs fixés.

Le contenu du plan d'action se base sur les priorités politiques de la Ville de Luxembourg et également sur les articles de la Charte Européenne de l'égalité entre femmes et hommes dans la vie locale.

Les axes prioritaires du plan d'action sont les suivants:

  • L'image de la Ville comme employeur promouvant l'égalité des chances professionnelles
  • Le combat contre les stéréotypes et la promotion du rôle de l'homme dans le domaine l'éducation
  • La reconnaissance des besoins différenciés des filles et des garçons dans la santé.
  • L'implication des femmes dans le développement durable, sociétal, environnemental et économique.
  • La prise en compte des intérêts divers des femmes et des hommes dans les programmes culturels, de loisirs et sportifs et la visibilité des femmes dans le sport et la culture

A ces axes prioritaires s'ajoute l'axe transversal de la gouvernance qui comprend les mesures structurelles et de communication nécessaires à la mise en œuvre efficace d'une politique d'égalité entre femmes et hommes.

Chaque année l'état d'avancement de la mise en œuvre du plan d'action est évalué et documenté dans un rapport annuel. Le plan d'action est ajusté suite aux résultats de l'évaluation et en fonction de l'évolution de la société.

Depuis 2003, le collège des bourgmestre et échevins de la Ville de Luxembourg, sur initiative de la commission consultative pour l'égalité des chances entre femmes et hommes, décerne chaque année le prix Anne Beffort, nommé d'après la co-fondatrice du Lycée de jeunes filles à Luxembourg et première femme professeur du Grand-Duché. Le prix, doté de 2.500 €, est attribué à une personne individuelle, une association sans but lucratif, un groupe ou une institution œuvrant en faveur de la promotion de l'égalité des chances entre les sexes sur le territoire de la Ville.

Lauréate 2012 Le mardi 10 juillet 2012, la Ville de Luxembourg a décerné le Prix Anne Beffort à l'association « Femmes en détresse » lors d'une cérémonie à l'Hôtel de Ville en présence de Xavier Bettel, bourgmestre, Lydie Polfer, échevin, Colette Mart, échevine en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes, ainsi que de Cathy Fayot, présidente de la Commission de l'égalité entre hommes et femmes.

En attribuant le Prix Anne Beffort 2012 à « Femmes en détresse », la Ville a tenu à reconnaître l'engagement de l'association en faveur d'une meilleure conciliation vie privée - vie professionnelle - et ceci grâce à leur service « Krank Kanner Doheem », qui propose une garde des enfants malades à domicile par des personnes qualifiées. Ce service permet aux deux parents de poursuivre leur activité professionnelle tout en ayant la certitude que leur enfant malade est entre de bonnes mains et aide ainsi activement à l'amélioration des conditions d'emploi pour les femmes actives.

Candidature 2013 Pour l'année 2013 l'appel à candidatures sera lancé début juin.

Lauréate 2011 En 2011, la Ville de Luxembourg a décerné le prix Anne Beffort à l'a.s.b.l. Sport a Fräizäit Zéisséng pour son engagement en faveur de l'égalité des femmes et des hommes dans le domaine du cyclisme féminin et du sport en général.

Depuis sa création en 1984, le SaF a œuvré pour l'égalité entre hommes et des femmes à travers de nombreuses actions. En 1998, par exemple, Gaston Zangerlé, membre du SaF, rend hommage à la championne du monde en cyclisme, Elsy Jacobs, dans son livre « Elsy Jacobs, la grande-duchesse de la petite reine ». Trois ans plus tard, le SaF organise pour la première fois et avec beaucoup de succès la « Randonnée Elsy Jacobs » pour cyclotouristes qui a traditionnellement lieu le 1er mai à Garnich, lieu de naissance d'Elsy et en 2008 l'a.s.b.l. met sur pied une course cycliste internationale pour femmes.

Par ailleurs, le SaF décerne depuis 2010 le prix « Mérite Elsy Jacobs, pour la promotion du sport féminin » à une personne engagée particulièrement en faveur du sport féminin. Enfin, une table ronde sur les défis du cyclisme féminin et les différences entre le cyclisme des femmes et des hommes et le « City Trophy Elsy Jacobs », organisé pour la première fois à Luxembourg-ville, ont rencontré un grand succès en 2011.

Lauréate 2010 Josiane Kartheiser, journaliste et auteur d'une quinzaine de livres de poèmes, de textes de cabaret, d'histoires courtes, d'un livre touristique humoristique et satirique sur la Ville de Luxembourg de même que d'un livre d'enfant, a commencé à écrire et à publier à une époque où les femmes n'étaient pas encore nombreuses à publier. L'œuvre de Josiane Kartheiser reflète une analyse très fine et sensible de la société luxembourgeoise et de la position de la femme, de sa lutte, de ses efforts à s'émanciper et de trouver sa place dans tous les domaines.

Lauréate 2009 Fédération des femmes cheffes d'entreprise au Luxembourg (FFCEL) pour son engagement dans le domaine de l'égalité des chances entre hommes et femmes à la tête des entreprises. Cette association sans but lucratif, fondée en 2004, regroupe aujourd'hui plus de 100 femmes cheffes de tous les secteurs d'activités. Son objectif est de fédérer les femmes qui dirigent des entreprises afin de les soutenir, de les former et de les informer, de leur assurer une meilleure visibilité, de leur offrir des opportunités d'affaires au niveau national et international et de développer entre elles une solidarité et un esprit d'entraide. Elle engage aussi des actions destinées à informer le public au sujet des femmes cheffes et à susciter des vocations dans ce sens.

Lauréate 2008 Annette Schwall-Lacroix, avocate engagée dans la sensibilisation pour l'émancipation de la femme au Luxembourg, pour le projet de rédaction d'un travail sur les mérites d'Aline Mayrisch dans le domaine des droits des femmes.

Lauréate 2007 Marja-Leena Junker comédienne, metteure en scène et directrice artistique du Théâtre du Centaure pour son engagement en faveur de thèmes féminins dans son travail de théâtre et pour la création d'un répertoire contemporain «d'œuvres qui touchent aux différents aspects de la vie de la femme pour donner à réfléchir, pour aider à une prise de conscience, parfois aussi informer ou donner la parole à celles qui ne l'ont jamais».

Lauréate 2006 Cid-Femmes pour ses initiatives et activités pédagogiques, telle que la création d'une bibliothèque publique en ville avec quelque 12 400 documents démontrant qu'il existe dans l'histoire européenne et mondiale également des femmes ayant influencé le cours de l'Histoire et dont les efforts méritent que les générations futures s'en souviennent. Les autres initiatives ainsi promues sont le « mädchenfreundlicher Bücherkoffer » ainsi que le projet « KeK - Kinder entdecken Künstlerinnen ». Le Cid-Femmes a par ailleurs développé diverses initiatives qui ont pour objectif de sensibiliser la société à la question du genre et de plaider pour une société plus tolérante et égalitaire. Le Girls' Day, notamment, montre que les hommes et les femmes peuvent évoluer de la même manière dans toutes les professions.

Lauréate 2005 Femmes en détresse pour son initiative «Neen - géint d'Gewalt». Réalisé en collaboration avec la commission scolaire dans plusieurs établissements scolaires de la Ville, ce projet comprenait deux volets: des ateliers de prévention dans l'enseignement primaire et l'intervention auprès d'enfants exposés à la violence domestique. Il impliquait tant les enseignants que les enfants.

Lauréate 2003 Inter-Actions Faubourgs pour son projet de réinsertion de jeunes chômeurs « Schläifmillen » qui permettait notamment à bon nombre de jeunes femmes au chômage de participer à des mesures de réinsertion dans un atelier de traitement de déchets électroniques et de trouver un emploi par la suite.